Retour de lectures, stages et conférences concerts

Témoignage de Grégoire A

Juillet 2017 - Retour de concert

dans le sillage d'un Marc Vella, en marge de la marginalité (comble du snobisme), dans l'église du village de Génac en arrivant près de "mon premier"-il semble que le mal soit contagieux et résistant aux antibioéthique et que la récidive soit inévitable- festipiano 2017...
"Au détour d'un temps suspendu
aux doigts gracieux (ô Dieux gras soit)
d'une artiste aussi discrète que présente
dont le récital fut presque abandonné
au sein d'une programmation certes pléthorique
voire gargantuesque (bien que les végétariens fussent semble-t-il en majorité)
voire colossale (Messieurs Reiner et Vella entendront l'allusion)
j'accède soudain à mon For intérieur...

Là, au milieu du siège de cette épique bataille,
que je livre inconscient dans mes silences assourdissants
et emporte partout en mon ventre tiède et puissant,
je m'aperçois soudain qu'à l'envahisseur mélodique
mon C(h)oeur s'est découvert,
ô miséricorde
j'en informe la garde
elle reste sourde à mes appels de détresse

Un tsunami aux consonnances disharmUnique, désharmonante,
s'abat alors sur les falaises abruptes
de ma forteresse désuète
dont je croyais
les portes scellées
les clés bien gardées
les murs suffisamment hauts montés
illusoires pensées

Me voilà nu
et perdu
au milieu de mes larmes
surprit
plein de moi même
en plein siège mythique
incapable de fuir
dorénavant
acculé d'être là

Je ne vois plus rien dans mes buées
je ne distingue que des contours arrondis
les angles obtus se sont défilés
je ne peux plus que resentir
sentir monter la foule au balcon de mes yeux
sur la vague du spectacle naissant
d'émotions déshabillées qui dansent
follement au milieu du chaos

J'accède aux boursouflures de mon être contenu
qui maintenant se répand dans l'océan du présent
comme un liquide envahissant, pressé, qui s'immisce
Je consens par ce mouvement spontané
(comme les chants lêchant les champs des possibles))
à épouser de nouveau mes contrées les plus reculées,
malmené par tant de douceur
vaincu par tant de Délicatesse (...)
ruiné, presque violé, par tant de subtilité

Ouvert d'un trait de génie
je pénètre, par le pont levé de mon être,
grâce au piano jeté par delà
les douves de mon château faible,
mes ornières intérieures,
au coeur de moi,
dompté,
enfin apprivoisé

Trois jours d'assauts
ne furent pas de trop
pour vaincre mes farouches résistances
mes pénibles défenses déshumanitaires
pour que quelque chose en moi capitula
face au déferlement incessant
du vide improvisé
de l'aimant festipiané"

merci donc à Frédérique Trunk*, Marc et Cathy Vella et tous leurs invités et la Vie !

Témoignage de Valérie

Juillet 2017 - Retour de concert

Cher Marc,

Je tenais à te remercier pour ta prestation à la Bouzigue. C'était très bien, j'adore la guerilla des bisous!

Et je ne crois pas trop m'avancer en te remerçiant de la part de tous les adhérants de la Bouzigue. Celà nous a fait beaucoup de bien, et si parfois il y a des tensions parmis nous, cette journée nous a permis de nous réconcilier et d'avoir encore plein de choses à partager ensemble.

Je t'embrasse, toi, le troubadour des temps modernes et te souhaite un bon voyage à travers ce peuple qu'on appelle les humains.

bises,

Valérie la bergère qui entre en guerilla des bisous


Témoignage de Giusi M

Juillet 2017 - Retour de lecture

L’intime silence de ma clé d'être vibre à la vie.
Un souffle inattendu soulève le voile de mes désirs,
bien enfuis dans les méandres de mon éducation.
Je me débats!
Bousculée, Joyeuse, Amoureuse, Interrogative, Emue,
Une Larme,
se peint dans le paysage de mon enfance.
Du conte à la réalité
la passerelle de l’authenticité humaine 
enivre mon coeur de joie.
Mes doigts effleurent les touches noires et blanches d’un piano 
et la nuit me délivre l'ivresse d’une émotion enfouie.
 
 
Après avoir lu, 
"La Clé d’Etre" de Marc Vella


Ma réponse...

Chère G...

S'abandonner au silence du vibrant sans chercher à prendre
le prédateur est mort pour toujours

Ce qui rend malheureux c'est cette idée récurrente qui nous fait croire qu'il nous manque qlq chose...

en réalité il ne manque rien !

Nous avons tout

Juste être et s'ouvrir

Marc

Festi'PianOooohhhh !

Témoignage de ascensationnel

Juillet 2017 - Retour de concert

Un hommage sur le Festi piano magnifique

http://ascensationnel.com/festipian-ohh/

Témoignage de Sylvie L

Juillet 2017 - Retour de stage

y a les jours que l'on oublie, et puis ceux qui apportent leur pierre, parfois grise, parfois blanche à notre chemin de vie. Et puis il y a les jours diamants, ceux-là résonnent et imprègnent de leurs parfums toutes les journées suivantes, les éclairant comme un soleil doux et chaleureux. Ce stage de juin 2017 avec toi est de ceux-là.

Depuis ce week-end magique, quand j'entends ne serait-ce que quelques notes de piano dans un film, mon oreille est immédiatement captée, et je me reconnecte hors du temps à la douceur, la tendresse, la bienveillance de ton enseignement ? Et pourtant, ce n'était pas gagné !!

Après la 1ère demi-journée du stage, je ne voulais pas revenir. J'étais très en colère. ?? Comment ? Passer 1h30 à faire le tour de présentation des participants ? !!! il n'a pas envie de travailler ?? ce n'est pas sérieux, quand commence le stage ??? etc ??? Et puis, cette colère très excessive, très inhabituelle m'a enfin paru très suspecte, et j'ai compris que c'était justement ta qualité de présence, de bienveillance, d'accueil total de chacun qui a pris mes points faibles à rebrousse-poil. Alors samedi matin, j'y suis retournée ? Heureusement ! Je n'aurais jamais su qu'un des plus beaux des cadeaux m'attendait.

L'amorce du déclic fut le jeu à 4 mains samedi après-midi. Tu offres, à chacun, une acceptation totale, en tout respect et bienveillance, tu te coules et te joues de nos différences, de nos aspérités et rugosités pour en faire une œuvre vivante, personnelle, donc magnifique. Je n'avais jamais ressenti cela. J'ai commencé à sentir les choses différemment, par exemple en marchant, je sentais la terre me porter avec bienveillance, tout comme tu m'avais accompagné et soutenu au piano.

Et puis il y eut la dernière après-midi, chacun passant pour le 4 mains devant le groupe. Comme tu le soulignes, il est aussi utile d'écouter chaque participant que de jouer soi-même. Chacun est si différent, et pourtant, ton accompagnement est si juste, si adapté, il met tellement en valeur l'autre que cela m'a fait toucher du doigt l'acceptation inconditionnelle que tu offres sans compter ? Et là, les larmes ont coulé, coulé, coulé. Il y a eu un vrai tremblement intérieur, renversant des dizaines d'années de restrictions, d'interdits, de privations.

Jusque-là, je socialisais par devoir, par nécessité, sans en comprendre le sens. Depuis, une chaleur s'est ouverte au plexus solaire, je me sens unifiée, présente, vivante, unique alors précieuse. J'essayais, sans succès, d'être ?? normale ?? maintenant, je me sens naturelle ?

C'est comme si j'étais intellectuellement optimiste, et émotionnellement pessimiste, ou encore comme deux sons opposés, un très grave, et un très aigu, en bagarre pour prendre le dessus. J'étais littéralement désaccordée. Sans doute as-tu donné le ?? la ??, sans doute as-tu permis à ma note de base d'émerger pour mettre tout le monde d'accord. Difficile de mettre des mots, même 1 mois après. Je constate avec un bonheur sans bornes que depuis le stage, une porte s'est ouverte, et que je peux m'exprimer vraiment, librement, en tant que moi.

Je l'ai dit, et le maintiens : je suis arrivée comme un fantôme, je suis repartie en tant qu'être humain.

Je souhaite à chaque participant la même aventure, de se réaccorder à soi-même.

Que dire ? Gratitude, Marc, gratitude pour ce que tu fais, ce que tu es, l'énergie qui te traverse et irrigue tes stagiaires, et au-delà. Je suis sûre que si on te proposait d'aller sur la Lune pour jouer ton amour de l'humanité, tu partirais à la 1ère heure ? Et pourtant c'est ce que tu fais, jour après jour, note après note, même si ton coeur immense aimerait faire encore davantage. Pense à tous ceux, visibles et invisibles, qui marchent dans le même sens que toi ? Tu contribues à les éveiller, tu charmes et apaises, et ils diffusent à leur tour leur paix et joie retrouvés, comme moi depuis le stage ? Comme c'est précieux ! Cela a le même goût que ce que dégageait celui qui est venu nous enseigner il y a 2000 ans?

Et sinon ??.. sans transition, c'est quoi la fin de l'histoire avec Icare ??

Merci Marc, merci. Je n'ose imaginer les épines que tu as rencontrées, qui t'ont autant donné envie de cueillir les roses ? Je t'assure qu'avec les citrons bien acides que la vie t'a donné, tu as su faire la plus désaltérante des limonades. J'espère seulement que tu penses aussi à y boire souvent !

Témoignage de Nathalie G

Juin 2017 - Retour de stage

Bonsoir Marc, bel instant de fusion avec mon piano ce matin avant de commencer les cours .
Tu sais , je prends beaucoup de plaisir à partager de plus en plus souvent des 4 mains improvisés avec mes élèves ; ils adorent ça et sont surpris de la beauté des sons et des échanges et moi je savoure ; Mes cours ont pris une autre dimension , je m' offre une liberté que je n' aurai jamais oser avant . MERCI Marc , de tout mon cœur MERCI !
 Je peux apporter autre chose que juste un enseignement  "académique".
Je ressentais ce besoin de donner un "plus" à ma vie , un échange, un partage , mais je ne m' en sentais pas "capable" , pas à la hauteur , comme on dit .
Le we de stage avec toi , ce partage autour du piano, les merveilleux échanges avec tout le monde durant ces 2 jours , toute la tendresse et la bienveillance qui émanent de toi, que tu as transmis avec tes mots, avec ta musique , avec ton cœur ,et aussi cette magnifique découverte du massage sonore avec Cathy , ont transformé ma vie .
Je vais aller suivre la formation en sonologie au printemps prochain auprès de Emmanuel Comte Centre MedSon , et je vais aussi me former auprès de l' APTE à la méthode Dolce pour les personnes autistes . 
J'ai découvert que j' avais des ailes , que je pouvais oser , que je pouvais m' envoler !
Je me sais capable maintenant de prendre les décisions pour moi , je me "nettoie" petit à petit de cette culpabilité , de cette peur du jugement pour avancer dans ma vie .
Hâte de partager à nouveau un beau moment d' échange avec toi .
Mille merci à toi . Je t'embrasse .
Tendrement , Nathalie .

Avec Séménia

Témoignage de Chefs d'entreprise 2

Juin 2017 - Retour de stage

https://www.facebook.com/semenia.creative.partners/videos/1384598051632545/

Avec les Chefs d'entreprise

Témoignage de Chefs d'entreprise

Juin 2017 - Retour de stage

https://youtu.be/kULMXpDUps0

Témoignage de Giusi

Juin 2017 - Retour de concert

Marc,

Cet après-midi, j’ai mis ces trois morceaux de ton CD pour la première partie d’un de mes cours.

  • Apophtegme 3
  • L’envol des possibles
  • Au bout de l’horizon

C’est une classe d’initiation à la danse avec des enfants de 4 à 6 ans (7 garçons et 3 filles).

Je leur ai demandé de se coucher au sol, fermer les yeux et commencer à bouger quand leur corps était en accord, en cherchant un maximum de mouvement à l’horizontal. Ils sont restés longtemps allongés, avec des gestes lents, normalement quand je fais ce genre d’exercice, ils se retrouvent assez vite debout.

Il y a eu de très belles choses. Ils se roulaient au sol, se passaient par dessus les corps en roulant, d’autres bougeaient en solitaire toujours couchés, tandis que certains traversaient déjà debout toute la salle avec « l’envol des possibles » il y en a même un qui est resté couché jusqu’à « Au bout de l’horizon » et le danse des autres enfants se formait autour de lui. Quel privilège d’assister à un tel spectacle.

La question de la musique m’interpelle ?

Quelle est l’interaction entre le mouvement et la musique ?

Avec le « Apophtegme 3 » ils étaient tellement dans leur corps très calmes et très présents, et quand la musique a pris de l’ampleur, leurs gestes se sont dessinés dans cette vastitude.

Mais ça ne se passe pas toujours ainsi ! Parfois ils n’entendent pas du tout la musique ! Alors aujourd’hui pourquoi étaient-ils si réceptifs ? 

Et ce que j’ai aussi envie de te raconter c’est la fin du cours. Comme ils étaient pas mal agités, je les ai fait tous asseoir pour écouter le silence.  Instantanément, l’un d’eux crée une boule imaginaire de ses petites mains. Je propose à tous les enfants de faire la même chose, et d’écouter leur boule de silence.

Juste sublime !

A la fin de ce moment je leur dis: « vous avez entendu ? Dans votre silence, il y a toutes les notes. »

Et l’un d’eux me regarde avec ses grands yeux et me dit: « mais oui, nous on sait ça ! »

C’est tellement beau que je ne pouvais pas le garder que pour moi, surtout qu'en quelques sortes tu as fais un peu partie du cours J

Bon voilà, c’est écrit un peu en vrac.. c’est des notes que je garde pour développer mon travail.

Je t'embrasse


Témoignage de Sébastien B

Juin 2017 - Retour de stage

Marc,

            Je m'adresse à toi dès mon retour, avant même que ma pudeur ne m'empêche de livrer toutes les pensées qui s'échappent de mes tripes, mon esprit, mon cœur...

            Il m'a fallu 400 bornes avant que je ne m'autorise à penser aux mots que j aurai souhaité t'adresser à mon retour.

            J'ai d'abord surfé sur le souvenir du langage des oiseaux, puis de tes allégories, notamment celle de cette île qui fleurit sous notre pied, lorsque l'on s'autorise à oser le vertige du vide, de l'inconnu.

            J'ai glissé sur cette idée pendant quelques instants de cette terre providentielle qui apparaît sous nos pieds... Amoureux des sciences, m'est revenue cette théorie du rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. L'idée des plaques tectoniques qui se déchirent, se percutent. Qui d'un côté s'abîment dans les profondeurs du manteau terrestre, pour ne que mieux ressurgirent à son opposé d'une terre nouvelle, fertile, virginale... La quintessence du monde... une quinte de continents , une quinte d'océans qui se déplacent comme les doigts sur le clavier du monde... Alors cette île fleurie m'est apparue comme le mécanisme des points chauds, où dans l'océan naissent des volcans tels les pas d'un géant...

C'est à ce moment du cheminement de ma pensée que je me suis effondré, aussi soudainement que la caldeira de ces volcans.

            Un craquement, une déchirure. Violente. Brutale. Où toutes les souffrances qui me composent, comprimées, compressées jusqu'alors se sont mises à jaillir.

            Des explosions d' abord éparses suivi d'un flot ininterrompu, dévalant les pentes escarpées de mon être sans que rien ne puisse le retenir. Une peine immense... Des sanglots, des larmes, ininterrompus eux aussi.

Et puis … une de ces souffrances est parvenue aux confins de mon corps. Et lorsque j'ai pu la toucher du bout du doigt, est né un sourire, un rire... Des rires fous... D' allégresse. D'une joie incommensurable. Des larmes de joie... Aussi intenses et puissantes qu'à deux autres moments de ma vie, la naissance de mes enfants. Et j'ai pleuré de joie à chaque nouvelle éruption, à chaque blessure que je pouvais éluder avec une facilité déconcertante. La clarté de leurs issues, de leurs solutions semblaient tellement lumineuses !

            J'ai ri, si tu savais... de pleurs salvateurs. D'une puissance balayant tant de contritions, de doutes... Laissant ma sensibilité, la richesse de ma bienveillance, la force de mon amour de l'Autre se réapproprier la moindre parcelle de mon cœur, de mon âme...

            Tout comme le révélateur en photographie, tu nous offres ce passage de l'ombre à la lumière, du papier blanc fantomatique qui révèle petit à petit la richesse de son contenu, l'esquisse d'une silhouette, la fugacité d'un instant, la complexité de notre paysage...

            Tu nous permets d'affronter la peur de se saisir de l'aiguille qui perce l’abcès de nos âmes, nous laissant abasourdis, finalement, du nectar qui s'en écoule ! Laissant se répandre notre propre bonté qui bouillonnait, contenue, écrasée de nos doutes et souffrances..

            Alors oui, je veux arpenter ce chemin de l'alignement. Tout comme la foudre. .. M'ériger à nouveau et me laisser traverser, transpercer par cette semence du ciel, chargée de l'expérience de nos aïeux. Et la connecter avec la puissance du feu du cœur de la terre, des origines.

Se réapproprier la notion de Vie.

            Toute la force de ce stage est finalement de te désarmer, où la seule souffrance que tu aurais à risquer sera l'acceptation de soi. D'oser la renaissance... Joli nom d'oiseau tiens ! Oui,de l'art naît les sens, au nombre de 5 soit dit en passant. Mais de l'art naît l'essence aussi... L'essence de la vie... Le toucher, l'odeur des saveurs, entendre ce qui s'offre à notre vue... Comprendre le monde en somme.... et y discerner la mélodie de la vie. Et l'embrasser, la goûter de toute la délicatesse et la bienveillance qui nous anime.

Oui, c'est une évidence, tu es vecteur,  pionnier, mécène. D'amour, de joie. D'humanité. D'humilité.

Rassurer , réhabiliter notre mésestime afin de laisser jaillir cette évidence que l'on rejette : nous sommes doués, doués d'amour, profond, inconditionnel. Alors, quand notre main vient à épouser les touches d'un piano, nos doigts ne sont que prolongement de cet amour, et chaque note  juste fausse et dissonante se transcende en don, caressant avec douceur et délicatesse le monde qui nous entoure.

            Voilà, après ces quelques heures de route, cette nuit s'achève sur ces écrits. Inintelligibles peut-être, mais qu'importe ! L'aurore est là, la vie reprend ses droits... quelques notes à partager avec mon piano avant de ne sombrer dans un sommeil emplis de rêves.

            Alors Marc, ta sagesse t'empêche d'accepter des remerciements, car tu fais don de toi, de ta belle âme, de ton expérience. Mais, quelle grandeur, quelle magnifique personne tu es ! Quel honneur de pouvoir accéder à ta rencontre !

            Rencontre que je n'ai su, pu accepter en 4 mains... Pardonne-moi.. Une histoire de père je crois... Tu l'as compris. Permets-moi au moins d'accepter toute ma gratitude d'avoir été notre Père, le temps de ce week-end, de nous avoir avoir offert le réconfort de tes bras, de nous avoir bercé de toute ta douceur, pour nous réapproprier nos vies de toute ta tendresse.

Prends soin de toi Marc, nous t'aimons.

Sébastien


Témoignage de Maryse M

Juin 2017 - Retour de stage

Bonsoir Marc, un w end inoubliable. Merci merci,tu m'as permis d'aller encore plus profond dans mon être intime.Je sais qu'il est là cet AMOUR,et comme tu le dis si bien,le DONNER...Je t'embrasse du plus profond de mon coeur.Tu es la plus belle personne que j'ai rencontré dans ma vie.merci merci

Témoignage de Giusi M

Juin 2017 - Retour de stage

Stage avec Mac Vella

Récit de Voyage

 

Un funambule dans les airs dépose délicatement un pied devant l’autre,

Son corps est aligné, le fil de sa vie qui se trace est vibration.

 

Se laisser toucher par les émotions sans en être submergées

 

Un PIANO

 

Ce soir en rentrant chez moi, je ressens de la tristesse et de la solitude. Etranges sensations, je sais que demain elles seront parties. Mais ce soir, je vais profiter de leurs compagnies pour me bercer dans les émotions qui me traversent et me transportent dans d’autres univers.

Comme cette musique, celle de Marc Vella, qui me fait voyager à travers mon monde intérieur, sans limite, elle traverse les frontières, même celles que je n’ai pas envie de franchir. Les sens en éveil, face à une telle pureté qui me bouleverse l’âme.

 

S’Abandonner

Tout donner

                            Je ne peux pas.    

La peur me transperce.

 

Assise sur ma chaise je dis mon nom, je dis qui je suis, ou peut-être qui je ne suis pas. J’écoute les autres… Où suis-je ? Je ne connais pas ce lieu et je me rends compte que ça fait déjà quelque temps que je me contente du connu. Mais ce lieu est magnifique. Mais qui est cet homme qui promet que l’on sera autrement à la sortie de son stage. Pour qui se prend-t-il ? Et comment peut-il prédire mon état sans me connaître ? Et là, je pense à haute voix : « si ce soir je ne me sens pas bien, demain je ne reviens pas ».

 

Il parle, je l’écoute. Une première personne se pose au piano. Il joue d’une seule main et déjà l’émotion s’empare de l’espace et de ses yeux. Beau moment. ON entre dans le stage. Je me sens curieuse et fascinée de tout ça. Plusieurs personnes passent et je me demande si nous allons tous jouer ce soir. Non, heureusement, parce que je ne m’en sentais pas la force.

 

Je rentre dans ma petite chambre que Chantal m’a trouvé chez l’habitant, c’est doux est réconfortant d’arriver chez des inconnus qui vous ouvrent leur porte. Je trouve cette petite chambre très jolie. Je m’y enveloppe, c’est agréable et je me sens heureuse d’être là. Je me couche, bien fatiguée, et me réjouis de retourner voir le musicien.  Où va-t-il nous emmener ?

 

Les cheveux du musicien sont bouclés. Ils les attachent. Je le trouve beau.

 

Avide d’en savoir un peu plus, je m’assois et j’accueil. A quel moment mes mains ont frôlé l’instrument, je n’en sais rien, je sais que je me suis levée, et je me suis assise face au piano nomade. Toucher un tel objet, quel privilège. Toucher un clavier empreint d’humanité. Ca ne m’arrive pas tous les jours. Et c’est les doigts tremblants aux plus proche de mes faiblesses  que j’effleure les touches blanches. Je ferme les yeux. Je pose mes doigts dans le vide, je cherche les appuis de la vie. Le son d’une note qui s’accorde et se désaccorde à mes faiblesses, à mes forces, à mes peurs. Une voix me ramène «  Reviens sur ton axe ». Mais où est mon axe ?

 

Je reviens à ma place.

 

Une phrase me fait mal. Plus les tremblements sont grands, plus les blessures sont profondes. Et je me souviens de ma plus grande blessure. NON TU NE DANSERAS PAS !

Non tu ne partiras pas ! Ce n’est pas pour toi ! Tu n’es pas assez ! Et nous on a que toi ! On est heureux que quand tu es là.

Maintenant tu choisis un métier et une vie convenable.

Toutes ses années de convenables m’ont mené à la maladie.

 

J’éprouve de la fatigue à ce moment là, je retiens les débordements du cœur, et je navigue à travers les mots et les notes, en saisissant celles ou ceux qui m’étaient au plus proches. Je n’ai pas envie que ça s’arrête.

 

Le soleil brille, l’après-midi nous appartient. Je n’ai pas joué avec Georges. Dommage !

Mais j’ai écouté, les yeux fermés, couchée dans l’herbe, d’autres doigts m’offraient des mélodies agréables. Mon corps accordé à l’herbe, le ciel à porté de main, je sens mon corps qui  tente de s’accorder aux touches noires et blanches du piano nomade.

 

Découvertes et rencontres d’un soir.

 

D’autres personnes arrivent. Je les observe. J’ai toujours un peu peur au départ, un peu la sensation d’être un animal sauvage effrayé qui a besoin de flairer l’ambiance à distance, avant de s’en approcher.

 

Je peux m’asseoir.

 

Une guitare, un violon, un piano, un violoncelle, une voix, de la poésie.

Et des êtres humains.

 

En fermant les yeux, je me replonge dans l’ambiance de cette soirée improvisée.  Quelle merveille de voir tous ces mondes simplement se rencontrer.

 Délicate beauté…

 

Alors pourquoi la rencontre à soi et à l’autre est-elle si difficile ?

 

Mille fois j’aurai voulu danser, mais je me le suis interdit. A un certain moment quelqu’un me touche la cuisse et me dit : « Va danser dehors » « je lui réponds : « il pleut, je ne peux pas, mais en réalité je n’osais pas. »

Jusqu’à ce que mes deux bras posés au bord de la chaise me poussent dans ma verticalité, « excusez-moi, il faut que je sorte ». Les doigts de Marc exploraient le piano nomade et moi enfin dans l’espace vide, les gouttes sur mon visage le corps emprunt d’une certaine nudité, je me fonds dans cette musique sans plus aucune retenue. Je me souviens juste de l’air frais, des perles humides et de l’unité entre le ciel et la terre.

Mes bras se déposent, ma tête se lève, mon regard croise d’autres regards.

L’instant d’un souffle!

 

 

 

 

 

Et le dernier jour.

 

 

Intensité

 

Je ne sais pas pourquoi j’ai commencé à écrire. Peut-être que toutes ses vies transmutées en notes de musique m’inspiraient. Ma musique à moi était bien différente du jour précédent. Je ne sais pas encore très bien ce qui c’est passé ? Jamais je ne me suis sentie si bien face à un piano. Quelle liberté de jouer sa propre musique et d’en sortir une certaine harmonie. C’était réellement jouissif de parcourir le piano de mes mains, de mon corps. Quel cadeau.

 

La dernière partie du stage était sublime. Je me suis sentie chanceuse de vivre la rencontre des 4 mains sur un piano, j’avais déjà joué du Grieg à 4 mains dans une audition, mais là on était dans tout autre chose, bien plus kiffant que le Grieg !

On a tous joué avec Marc.

Un moment de partage et de complicité, j’ai adoré.

 

On sent la fin du stage, et cette fois je n’ai pas envie de partir. Drôle d’histoire la mienne…

Je me sens bien dans ce lieu, je me sens bien dans ce groupe, je me sens bien avec le musicien.

 

Et lundi

Je suis chez moi ce soir, et tous ses mots, toutes ces notes de musique me tournent dans la tête, dans le cœur. Je ne sais pas ce que je vais en faire. Introduire par petites croches un peu de philosophie de Marc Vella dans ma vie. Peut-être, je l’espère…

 

Cet homme m’a touché, d’autres personnes du groupe aussi, ma porte était entrouverte. Et je me suis sentie un peu plus humaine, un peu plus fragile. « Même si mon petit soldat intérieur, temps en temps me tapait à l’épaule en me chuchotant à l’oreille, retiens-toi un peu tout de même. »  D’ailleurs je me demande à quel moment de ma vie, il s’est faufilé dans mon cœur « celui-là » !!!!!

Cette incapacité à aimer dans l’abandon me fait violence,  la peur d’être me tenaille le ventre, je ne me laisse plus approcher, je ne me laisse plus toucher. Pourtant, de juste sentir le contact, la chaleur de ce corps sensible m’a rappelé que j’étais un être vibrant à la rencontre.

Dans cette grâce, j’étreins l’éternité

 

Giusi

 

 

 

Stage Marc Vella


Témoignage de Françoise C.

Juin 2017 - Retour de conférence

Bonjour Marc,

En ce moment je chemine vers plus de joie notamment en regardant des vidéos de spiritualité, en lisant tes écrits et petit à petit mon cœur s’ouvre à l’amour

Témoignage de Véronique T

Mai 2017 - Retour de conférence

Mon cher Marc, merci de ton témoignage.
En septembre le pianiste nomade sera au CDI de Grand Air, c'est sûr.
En attendant, j'ai des retours par brigitte, la prof d'art P, les élèves se "régalent" de la lecture "La clé d'être". Nous t'enverrons les écrits des élèves suite à ta venue au lycée, peut-être les garderas-tu précieusement comme ceux que tu écrivais au lycée...Tu leur as livré un message d'amour, de paix, d'espoir... pour certains UN grand réconfort, UNE CLé d'être...
Merci
A bientôt   je t'embrasse

Témoignage de Nathalie G

Mai 2017 - Retour de stage

Cher Marc, j'ai osé mettre  l' enregistrement sur mon système Silent , et j' ai laissé faire . (je l' ai appelé "Eveil" )Je voulais juste te faire partager ce petit moment de bonheur . Je sens que je me déleste peu à peu d'un poids énorme ! J'ose et c'est magique ! Mon feu d' artifice est encore un peu timide , mais je sens que ça bouillonne , je sens monter l' énergie , j' ai envie d' exploser de mille feux . Je redécouvre ce sentiment d' amour et d' intimité lié à mon piano . J 'apprends à poser un regard bienveillant , à apprécier ce que je vois dans le miroir le matin , ça fait du bien , Dieu que c'est bon !
 Merci à toi

Eveil


Témoignage de Nathalie G

Mai 2017 - Retour de stage

bonsoir Marc , mille merci pour ce partage . Moments forts , intenses . Qu'il est bon de laisser "parler" le cœur . être juste là dans le moment présent , sans se juger , sans avoir peur de "mal faire" . Se réapproprier l' amour de soi , la confiance .Avoir cette sensation de plonger dans une univers de douceur , de tendresse , Comme un cataplasme d' amour qui doucement va cicatriser les blessures sur le cœur . Cesser de culpabiliser sur ce sentiment d' impuissance à ne pouvoir sauver 33 ans de mariage . Pouvoir enfin me sentir apaisée face à la mer, sans m' effondrer à la pensée de mon amie de cœur, décédée brutalement il y a 2 ans ( j' y suis arrivée samedi soir en quittant le stage) Arrêter de me torturer l' esprit face à la disparition inexpliquée d'un homme  (en grande souffrance aussi)rencontré à l' automne dernier , quelque chose de fort , intense , j' ai plongé dans cette relation qui remplissait ce vide affectif ... et puis plus rien après un dernier sms en plein désarroi. Je sais pas ce qu'il est devenu , s'il est mort ou vivant . Énorme colère envers lui, envers moi aussi parce que je l' ai laissé prendre possession de mon cœur ,j' ai perdu tout contrôle , il a pris possession de tout mon être.                                                             Le massage sonore de Cathy a été d'une intensité sans nom ... j' ai vu des couleurs sublimes et un cœur , énorme , magnifique ,à la seconde où ses mains se sont posées sur mon sternum . Comme un signe qu'il était temps que je reprenne possession de l' amour , de ma capacité à m' aimer avant tout , et à pardonner . Merci à toi pour cet instant de grâce ,pour cette compassion, cette bienveillance , pour cette tendresse que tu déverses sur chacun . Merci pour ce partage avec le piano, le 4 mains cet après-midi a été d'une intensité rare , touché le fin fond de mes tripes , bouleversé mon âme , rempli mon cœur d'amour et de tendresse . Et puis oser les "fausses notes" , quel délice !                        Merci pour ces câlins spontanés , tellement rares ... oui, je ne vais plus craindre de chuter , je vais déployer mes ailes pour voler ... Merci Marc .Je t' embrasse fort, fort, fort .      Merci à tous les deux pour votre humanitude , votre capacité d'embrasser le monde de tout votre amour . C'est fort, intense , c'est beau . Nathalie

Témoignage de Aurélie B

Mai 2017 - Retour de concert

Bonjour, à l'occasion de la deuxième édition de notre événement agroécologique "Dessine moi une tomate" au château de la Mole, l'association colibris Golfe de saint-tropez serait honorée de vous recevoir du 16 au 18 septembre.
"Inspirer, relier, accompagner" restent notre credo et sont également les leitmotivs de votre témoignage. Une réelle prise de conscience et de confiance s'est opérée au coeur du golfe de saint-tropez, initiée par les Colibris et impulsée par les acteurs de terrain (politique,  économique et citoyen). Votre implication et vos visions seront de réels atouts dans nos engagements communs pour changer nos horizons incertains et guérir nos âmes  affaiblis. Depuis notre rencontre certes furtive mais tellement présente à Toulon, votre musique spirituelle ("la clé d'Etre" d'abord puis "Éloge de la fausse note" ) n'ont de cesse de me guider personnellement , " au service de la vie et de l'amour." Si votre disponibilité le permet, partageons ces instants, rencontrons nos énergies et provoquons les hasards sur les terres de Saint-Exupéry. Merci pour votre compréhension et votre attention. Hery, colibri en plein vol...

Témoignage de Caroline C - québec

Mai 2017 - Retour de concert

merci Marc, tu ne te souviens sûrement pas de moi mais je gade un souvenir impéissable de la caravane aoueuse au Québec! J'espere que tu continueras ton oeuvre pour toujours merci de ton engagement envers l'humanité...Vive la musique, vive la joie et vive la joie de vivre! Ensemble unie dans nos coeurs nous vivrons heureux et en paix! C'est une promesse! Passe une merveilleuse journée Marc!

Témoignage de Virginie V - Suisse

Mai 2017 - Retour de conférence

Bonjour Monsieur,
Je suis professeur avec des élèves en qui peu de gens croient et qui ont besoin qu'on les trouve beaux, intelligents et importants. C'est à Genève dans un collège. Si un jour vous passez vers chez nous, ce serait merveilleux de vous accueillir.
Bien à vous et avec toute mon amitié.

Témoignage de Danitza L

Mai 2017 - Retour de conférence

Bonjour...
J ai écouté votre interview sur france inter aujourd hui..en revenant de vacances.
Merci pour ce témoignage
Merci de croire en la bonté des gens
Merci de vouloir montrer le beau
Merci de croire en l amour...
Votre phrase "l aventure de la vie c est de rendre belles les fausses notes" m a touché au plus profond de mon coeur!!!

Témoignage de Hélène C - Québec

Mai 2017 - Retour de lecture

Bonjour cher Marc Vella,
je viens de lire votre petite grande histoire de partage avec cet homme au sujet de ceux que l'on dit fous et que vous nommez des criants d'amour. Et j'ai envie de vous raconter à mon tour une "image" qui m'est apparue lors d'une de mes méditations matinales:
je voyais des débris, un monde dévasté, des horreurs et, tout à coup, une voix me dit:" Que d'amour!"...
Et je suis restée longtemps à réfléchir sur ces paroles. Voilà que vous complétez ma réflexion.
Merci! Et douceur sur vos instants.


Témoignage de Gabriel G

Mai 2017 - Retour de lecture

Bonjour Marc, je suis venue te voir vendredi soir à Gelos.
Juste pour te dire que je me suis replongée dans la lecture de l'éloge de la fausse note aujourd'hui j'avais lu il y a quelques années et que tes mots résonnent à nouveau mais encore différemment. Merci pour le mot que tu m'as écrit "quoiqu'il arrive aime", c'est exactement ce que j'avais besoin d'entendre. A bientôt

Témoignage de Valérie L

Mai 2017 - Retour de lecture

Monsieur Vella, je vous remercie pour votre mot sur la page de la onzième cellule. Il est venu bien à propos car la veille je finissais "Eloge de la fausse note" fort enchantée et bouleversée. Bref nous avons eu une sorte de dialogue enchanté. Je vous remercie encore et vous souhaite une bonne journée.

Témoignage de Namiah

Mai 2017 - Retour de lecture

Voilà la dédicace que tu m'as faite dans le Chant des Libres et que tu souhaitais garder.

" Eveille-toi à toi-même et le Monde S'offrira et l'Univers S'Abandonnera à toi "

J'ai été profondément émue par ta musique et tes paroles bienfaisantes pour tous les coeurs blessés.

MERCI !

Meilleures pensées.

Témoignage de Agnès

Mai 2017 - Retour de lecture

Marc, C'est une fois de plus une merveilleuse rencontre, il y a toute cette magie autour de l'improvisation musicale,  la vôtre m'a amenée à me sentir dans un enthousiasme différent et d'une joie Intérieure faites de notes mélodieuses et vibrantes toutes aussi belles,  "la clé d'Etre" est passionnant, palpitant et captivant. Merci. Au travers de vos lignes se reflètent toute votre compassion et tant d'amour pour vos semblables. Vous nous amenez à L'essentiel de L'aventure de notre vie c'est d'accueillir et de s'accueillir pour vivre en harmonie. Merci à chaque fois de nous donner tant par votre sourire et votre regard bienveillant.

Témoignage de Loriane B

Mai 2017 - Retour de lecture

Bonjour
Ma mère m'a offert ton livre "La caravane amoureuse" pour Noël. J'ai commencé à le lire il y a 3 jours. Il y a une dédicace que j'ai mis 5 minutes à déchiffrer, ce O de Osons ce monde je ne le comprenais pas. Je me suis surprise à observer ton écriture aussi longtemps. Si les oiseaux écrivent, ils le font comme toi.

Je suis venue te dire que je suis amoureuse de toi et que je suis amoureuse du Monde et que je suis heureuse de comprendre qu'il n'y a pas de différences lorsque je vous aime.

Je te remercie je te remercie encore et là encore, et toujours merci pour ton amour. Et merci d'être
ça fait beaucoup de bien

Que ta vie soit belle, claire et qu'elle sente bon les fleurs du printemps

Et merci pour ton amour, pour ton sourire, pour ta musique

Avec tendresse

Témoignage de Evelyne B

Mai 2017 - Retour de lecture

j'ai adoré le chapitre : "Se dire pour ne pas se maudire" tout est juste et résonne tellement en moi ! merci de trouver les mots justes pour aller vers l'harmonie tout en délicatesse !! Au plaisir !

Témoignage de Chantal G

Mai 2017 - Retour de lecture

Merci pour votre merveilleux livre le funambule du ciel j'ai beaucoup aimé et pour toute ces approches vers le bonheur.

Témoignage de Etienne G

Mai 2017 - Retour de lecture

Marc, bonsoir ou bonjour, c'est selon !
J'ai des trésors à t'offrir. c'est à l'homme qui aime et sait s'émerveiller que je m'adresse ici. J'ai adoré ton livre : Le pianiste nomade. Il m'aura permis de voyager avec toi et en toi. Et c'est si bon pour mon c?ur et pour mon âme !

Témoignage de Christine R

Mai 2017 - Retour de stage

Merci ,je me suis remise au piano,un véritable bonheur.le meilleur pour toi, ta famille.j espère te revoir à la luminance et faire un nouveau stage.Grand MERCI.LA VIE EST BELLE PLEINEDE NOTES COMME DES BULLES DE CHAMPAGNE MULTICOLORS.

Témoignage de Véronique T

Mai 2017 - Retour de conférence

Marc bonjour je pense que tu as reçu l'article de David Patsouris publié ds Sudouest Bassin d'Arcachon le vendredi 5 Mai 2017.Merci de ta présence, et échange avec les élèves.Vendredi matin en arrivant au lycée, je vois une élève, celle qui a joué au piano avec toi de l'internat, elle était assise avec des copines sur le trottoir, ton livre ouvert à la main et faisant la lecture à haute voix de ton livre à 2 copines.Me Eva (prof d'arts plastiques) me disait que ses élèves ont exprimé leur enthousiasme. Certains lui ont dit qu'ils aimeraient t'avoir comme prof de philo...et surtout te revoir à nouveau.
A bientôt bonne route et merci. Tendrement véronique

La Clé d'Être

Témoignage de Nadine C

Mai 2017 - Retour de lecture

Et si vous ne devez lire qu'un ouvrage, que ce soit celui-là  ! Je l'ai dégusté, savouré..., avec le bonheur, en février, de faire un stage inoubliable avec... Merci à lui de transmettre si bien ce qui résonne en moi depuis toujours et qui ouvre toutes les portes... La Vie qui vibre sans limites, dans l'Amour...
"Ne cherche pas à mettre la note parfaite sur ta Clé d'Être, cherche à jouer la note la mieux pour toi et offre-la humblement au monde. Pour cela, sois simplement. Joue avec douceur et savoure ce que tu as, et ce que tu es est magnifique. Ne doute pas de tes tonalités. Ne te compare pas car tu es incomparable. Si tu vois quelqu'un qui te semble faire mieux que toi, réjouis-toi, émerveille-toi et remercie le Ciel pour toute cette grâce offerte. Quoi qu'il se dise et se fasse, tu es un être considérable, déjà réalisé. Retiens ceci: tu es de l'or pur." Marc Vella, La Clé d'être

LaCleDEtre COUV 3D copie


Rencontre des élèves du Lycée d'Arcachon

Témoignage de Elisa G

Mai 2017 - Retour de conférence

Bonjour. J'ai mis un peu de temps à revenir vers vous, je crois que c'était à cause d'une certaine pudeur. J'ai longtemps apprit à détester ce que j'étais devenue, j'avais perdu ma naïveté, et mes yeux d'enfants mais toujours tellement d'amour à donner sans jamais pouvoir m'ouvrir que j'étais devenue amère. Tout me semblait fané ou entrain de mourir autour de moi.  J'ai commencé à haïr chacune de ces personnes, qui me rendaient si vulnérable. Je leur en voulait de ne pas me comprendre, mais c'était pour mieux me méprendre . J'ai cultivé cette haine et cette souffrance de l'intérieur sans jamais l'exposer, comme un trésor que je devais garder  secret. J'avais honte de souffrir parce que je pensais que je n'y avais pas le droit. Chaque jour j'avais cette chose que je sentais dans mon ventre, chaque soir les cauchemars qui me ramenaient à une blessure qu'il fallait taire à tout prix. Je crois que vous avez en quelque sorte sauvé ma vie. Je ne saurai pas vous dire combien de temps j'aurai encore pu tenir comme ça. Frida disait " emmurer sa souffrance c'est lui donner l'occasion de nous détruire de l'intérieur ". On ne m'a jamais parlé ni vu comme vous avez su le faire. J'ai l'impression de n'avoir jamais été si loin de moi, je me croyais perdue à tout jamais, enfin je me retrouve. Tout me semblait révolu et vain, aujourd'hui je redeviens cette enfant du monde qui ne craint ni obstacle ni échec. Je ne vous dirais jamais assez merci pour cela. Je garde vos mots éternellement dans mon coeur.

2017-05-05-SUD OUEST-05 MAI 17-10000000051288621


Hommage

Témoignage de Salima A

Avril 2017 - Retour de stage

Merci pour autant de délicatesse et de bienveillance !
Nous amener dans une célébration de notes vers notre propre musique, nous autoriser le vascillement,  la fausse note, la dissonance et nous  accompagner à s' acheminer" en recherche sur les touches" vers la résolution harmonique...C 'est  la grâce de Marc Vella.
En passant par les peurs, les doutes, les joies, en dépassant toutes les croyances que l 'on peut avoir sur soi même...
Une expérience qui offre la possibilité de
s' accorder et être en communion avec
l 'instant,  l 'Autre et les Autres !
C 'est le talent et la qualité de Présence de Marc Vella!
Une aventure magnifique, une rencontre d' âmes qui se transpose et vous transforme .
Vivre en joie la musique de la vie, un stage bouleversant qui nous a été donné de partager à Caen .
 Eveil Essence se réjouit à l' idée de promouvoir à nouveau ce possible.

Tornado

Témoignage de Rémi G.

Mars 2017 - Retour de stage

Cher Marc,
 
tu te doutes bien que j'aurais mille choses à te dire,de ces convictions que l'on a ( j'ai eu par le passé )envie de dire à une personne telle que toi. Cette personne que l'on admire pour ce qu'elle est, ce qu'elle ose montrer à ses semblables ( qu'on appelle ainsi et qui sont pourtant tous différents, tous porteurs d'une richesse inestimable).
 
Nous avons besoin de modèles et de tuteurs parce que nous ne savons pas nous écouter nous-même, nous accueillir , nous faire confiance ...
 
C'est promis je vais prendre soin de moi, avec délicatesse :=)) et accueillir cette victime qui me collait à la peau.
 
Y a-t-il un changement dans ma façon d'improviser après le concert de Marc Vella ? Sans doute, mais le changement le plus important se trouve dans ma façon de considérer ce qui passe par moi. Je peux improviser sans enregistrer quoi que ce soit, parce que je n'ai plus à prouver quoi que ce soit à ma mère...
 
Hier, j'étais à un concert de Sri  Chinmoy , sous l'effet d'une transe induite par l'acceptation de la musique, j'ai dû sortir danser dans le couloir. Tout le monde n'est pas Marc Vella, je m'étais renseigné avant , on m'avait bien fait comprendre qu'il ne fallait pas bouger. Je ne vois pas comment on peut accueillir la grâce sans bouger. Au bout d'un moment une dame dérangée par l'atmosphère sectaire qu'elle a ressentie pendant le concert (il faut dire qu'ils ont fait l'erreur de marquer "concert" sur le billet :=)) ) quitte la salle en pétard. Elle est très vite rejointe par d'autres personnes à qui elle explique les raisons de sa colère.
Tout comme je l'ai été vendredi soir à la conférence-concert que t u as donnée,j'étais habité par la grâce, je suis allé vers la dame pour lui montrer que le personnage qu'elle nous donnait à voir n'était pas elle. La conversation a évolué et le visage de la dame s'est apaisé : elle m'a encouragé à prendre ma mère dans mes bras et à lui dire que je l'aimais tout comme elle venait de le faire avec la sienne ... elle était métamorphosée, j'ai pu faire avec elle ce que tu as fait avec nous tous le week-end dernier.
 
Est ce que tu te souviens du morceau que tu as joué vendredi quand je suis monté sur scène ?
J'aurais aimé avoir le nom.
 
Un chamane qui comme toi m'a donné des clés m'a fait remarqué que chez les amérindiens j'aurais pu être heyoka (clown sacré), quelqu'un qu i fout la m***** pendant les cérémonies pour faire évoluer les mentalités. Si je dois devenir éveilleur de conscience, j'en suis encore avec la mienne. En suivant ton exemple  j'arriverai à mettre de côté le" rentre dedans" au profit de la délicatesse.
 
Je termine ici l'expression de mon ressenti suite à ton stage.
Merci pour tout

J'ajouterai que c'est la première fois que je joue pendant de longues minutes sans me soucier du résultat, que je réécoute mes enregistrements et qu'en j'y prends plaisir. Je commence à proposer autour de moi ce que j'ai retenu de ton enseignement. Ce qui est possible car je suis plus près de mon être véritable depuis le stage. L'élément essentiel est de s'accueillir comme j'ai appris à accueillir les fausses notes au piano ...
 
Un truc bizarre : arrive une fausse note (parfois à un demi ton de la note que j'aurais voulu jouer), je rejoue la séquence qu i a conduit à cette "fausse note" et hop , elle est acceptée, et si elle était vraiment jugée "très fausse " à sa première apparition , j'en remets une couche et je continue (là où je me serais arrêté bien avant pour corriger la fausse note) .
 
J' ai appris qu'on pouvait marcher sur l'eau et qu'il suffisait de viser les cailloux.
 
Entre parenthèses tu trouveras les 10 000 observations que j'ai faites et que j'aurais aimé ajouter à ce mail (10 000 observations que j'ai faites et que j'aurais aimé ajouter à ce mail)

Bien le bonjour à Tornado
 
Je t'embrasse
Rémi

Mission locale Jura

Témoignage de Stéphane G.

Mars 2017 - Retour de conférence

Bonjour Marc,

Je n’avais pas encore pris le temps de te faire un petit retour sur cette super journée de jeudi dernier.

Super journée pour ce groupe de jeune que tu as touché à plusieurs niveaux. Je te livre en vrac les réflexions que j’ai pu recueillir le lendemain :
Dylan (le grand à casquette) Et bien il nous comprend lui, il a traversé les même galères que nous et heureusement qu’il a eu son piano ça lui a sauvé la vie.Jamysse. J’ai adoré, ça m’a beaucoup touchée, sur le piano c’était magique

Laurie ( la boule d’énergie avec la chemise à carreau) il est aussi fou que nous J quand il jouait il était habité comme en transe

Steve n’a rien dit mais j’ai pu lire sur son sourire, quand les autres parlaient de la journée, qu’il était encore dans ce moment que tu as pu lui offrir.

Omar, vers qui on est allé boire le thé et qui est arrivé dans le concert au moment où tu parlais des religions en générale, m’a dit : quand je suis rentré dans la salle je me suis dit «  c’est quoi cette histoire, c’est un gourou, qu’est-ce qu’il raconte … » et l’instant d’après « c’était super son message d’amour, les jeunes du quartier auraient bien besoin d’entendre ça plus souvent »

Voilà un échantillon des retours que j’ai pu avoir après ton passage.

Personnellement je suis resté en retrait pour que ces jeunes puissent profiter au maximum de cette rencontre et je te remercie d’avoir pu leur transmettre ces messages qui viennent parfaitement compléter le travail que je peux faire avec eux, sur eux. Merci pour cette contribution qui n’a pas de prix.

J’espérais avoir le privilège de t’emmener manger après cette journée pour avoir un moment privilégié en ta compagnie mais constatant ton niveau de fatigue, ça n’aurait pas été très sympa pour toi.

J’espère que l’on aura l’occasion de se recroiser.

Merci encore pour tout ça

Au plaisir

Stéphane

Merci

Témoignage de Vincent D.

Mars 2017 - Retour de stage

Salut Marc ☀ je t'envoie ce petit message pour te dire merci ! J'ai eu un concert hier soir et grâce à toi je ne prend plus ma guitare de la même façon. Je me sens libre et je n'ai plus peur de la fausse note ,juste partager la musique et du coup le concert était merveilleux. Voilà je remercie le ciel de t'avoir rencontré... à bientôt

Cadeau

Témoignage de Philippe B.

Mars 2017 - Retour de conférence

Bonsoir monsieur,

Auteur et metteur en scène de théâtre, j'ai assisté vendredi soir dernier à la chapelle du Forum 104 à votre conférence sur la musique quantique et les fausses notes.
Je fais partie de Terre du Ciel depuis longtemps et il y a quelques années, j'avais assisté à un congrés à Aix les Bains où vous étiez présent.

Le thème de votre conférence de vendredi dernier ,fort intéressant et très profond, est en grande résonnance avec mon dernier spectacle "Ascenseur pour le 5ème Ciel " dont j'aimerais vous adresser le livre ainsi que celui paru aux Editions Piktos: " L'Eveil de l'âme ou l'éveil à la Beauté".

Témoignage de Catherine D

Mars 2017 - Retour de conférence

Bonsoir Marc,

Ca m'a fait plaisir de te revoir vendredi dernier à Paris, et MERCI pour cette très belle et très intéressante conférence, c'était vraiment passionnant et reboostant! 
 
Pour la petite histoire, l'homme qui m'accompagnait n'était pas mon compagnon mais un ex-compagnon :) La vie a fait que l'on se recroise il y a quelques mois, on se revoit en mode amical.
J'appréhendais un peu s'il allait aimer ou pas cette conférence, et oui il a beaucoup apprécié! il a même enregistré la conf! j'en suis ravie, je pense que ça lui a fait beaucoup de bien. 
 
Je t'embrasse tendrement ainsi que Cathy.
 
Belle semaine à vous 2!
Catherine

dirigeants PME

Témoignage de Pierre M.

Mars 2017 - Retour de lecture

Nous organisons un séminaire avec des dirigeants de PME et leur famille autour du thème "Osons grandir ensemble avec bon sens". Nous recherchons un intervenant pour parler aux dirigeants et à leurs enfants d'education. Votre livre m'a touché et si c'etait possible j'aurai aimé vous faire intervenir. Merci et j'espere à bientot

Après le film de la Caravane amoureuse

Témoignage de Natacha Z

Mars 2017 - Retour de conférence

merci pour cette rencontre à l'Entrepôt hier soir, très touchée par vos mots, votre belle personne chaleureuse et souriante, et votre musique envoûtante comme l'envol vers une portée pleine de rêves, j?essaierai de revenir vous voir au 104 le 10 mars, à bientôt, natacha

Ode aux 4 mains

Témoignage de Myriam

Mars 2017 - Retour de stage

Bonsoir Marc, Laurent de Rouen m'a propose de te faire partager ces quelques  mots jetes sur un papier cette nuit pour prolonger ce week-end et m'a donne ton tel :ODE AUX 4 MAINS. Les doigts se metamorphosent tantot en oiseau tantot en pachyderme, ils tourbillonnent comme des volutes et effleurent, caressent, sautillent,; delicatement,subtilement,
douceuresement,chaleureux,gracieux. Ils galoppent,s'affolent martelent,font trembler;surprenants intriguants palpitants pesants. Ils s'impregnent et s'inondent du veloute de la lune et de la terre. Des perles d'onde limpides suintent et chuchotent puis laissent s'eparpiller les pepiements feu follet, argentes, dores, suaves,langoureux,aimants,penetrants,emouvants qui emplissent et nous remplissent de bienfaisance gratitude beatitude. Les corps s'unissent a ces doigts et s'animent comme des pantins emportes par le flux et le reflux du tempo. Le pied bat la mesure subrepticement. Les epaules se font legeres s'abaissent entrent dans le rythme. Le dos souffle se laisse envahir par ce flot colore d'oxygene. La tete dandine les cheveux s'agitent l'esprit s'envole. Les regards joyeux complices coquins. Les mains qui  s'entrecroisent harmonieusement. C'est une comedie musicale incroyablement belle.-FIN- Bonne soiree bon retour dans ta famille et j'espere a bientot pour de nouvelles aventures. Merci pour ta gentillesse, ton ecoute et ta patience bises  Myriam

Envoyé de mon iPhone

De retour

Témoignage de Aymeric M.

Février 2017 - Retour de stage

Cher Marc,
 
Je voudrais juste partager avec toi le fait que Chloé et Anouk étaient très sereines hier soir sur la route du retour.
Nous nous sommes arrêtés pour manger, ça a été l’occasion d’une belle rencontre à trois, où nous avons échangé sur ce qu’il s’était passé pendant le week-end.
 
Autant dire que ces moments sont très précieux pour un papa …
 
Quant à Chloé, c’est agréable d’avoir eu cette occasion d’approfondir la relation. Nul doute que la relation changera également avec ses parents.
 
Je n’attendais rien de spécial de ce côté-là, c’est d’autant plus ‘jouissif’.
 
Pour l’anecdote :
 
Sur le trajet du retour, Chloé et Anouk ont travaillé pour le contrôle d’espagnol qui a lieu aujourd’hui.
A un moment, lorsque l’une s’est trompée, l’autre a dit : ‘Mais t’es nulle ! …. euh, non, non, je t’aime je t’aime, tu es magnifique !’, et elles se sont marrées.
C’était un rire complice, en rien moqueur.
 
Je pense que tu peux imaginer le bonheur que j’ai eu à entendre ça.
 
A bientôt,
 
Je t’embrasse,
 
Aymeric

Témoignage de Bernadette Froon

Février 2017 - Retour de concert

Bonjour Marc,


pour la Belle soirée que tu as offerte.

   J'ai été heureuse de te revoir et surtout de savourer une Présence Pleine, due également à la magie du lieu,

des personnes, de l'occasion...

   J'ai grandement apprécié ta musique, comme je te l'ai dit, si parfois mes oreilles entendaient des "fausses notes",

(par rapport à mes oreilles ou mon histoire, que sais-je)

mon coeur

et mon âme ont été puissamment nourries, également par tes mots, une véritable caresse pour l'âme.

   pour ta prestation, pour cette harmonie de la dysharmonie, pas une note de trop....

Je t'avoue aussi qu'au début j'ai eu envie de danser, de participer à cette belle offrande......


 Tendraimant et coeurdialaimant

 

         Belnadette

Témoignage de Martine P

Février 2017 - Retour de stage

Bonjour à tous,

Je me suis donnée la chance d'aller à nouveau rencontrer Marc Vella qui proposait un concert conférence à Châtel hier soir pas très loin de chez moi (surtout à vol d'oiseau...)

Tout a un sens et ce que j'ai pu vivre hier m'a permis d'intégrer mieux encore tout ce que nous avions partagé le week end dernier.

Alors, MERCI, merci à vous tous, merci à la Vie, merci à Marc de m'avoir permis de me reconnecter à la Vie, juste par ce qu'il incarne, ce qu'il vit, ce qu'il est et aussi grâce à son piano.

Merci à Vincent pour son intervention qui a résonné très fort en moi "la musique est un cri qui vient de l'intérieur", à Camille pour sa fraîcheur, la délicatesse et la profondeur de son poème et à chacun d'entre vous pour votre présence et votre disponibilité.

J'ai aujourd'hui la sensation d'une nouvelle naissance, d'une nouvelle rencontre avec moi même (moi m'aime...)

Je n'ai plus rien à prouver, je n'ai plus à me conformer à ce que l'on voulait que je sois (ce garçon qui n'était qu'une fille...), j'ai juste à Être en acceptant cette réalité, en n'ayant plus honte d'être une fille, une femme, en acceptant la réalité et toutes ces fausses notes que la vie nous propose pour donner de la vie à la vie.

J'espère que toutes les personnes que j'ai éclaboussées avec le marécage de ma vie pourront me pardonner de les avoir prises en otage (sans préméditation) sans avoir mesuré l'impact que çà peut avoir, peut-être pour me donner de l'importance comme nous l'a partagé Marc ce week end.

Je fais totalement confiance à vos ressources et à votre potentiel et vous remercie non seulement de ne pas vous être enlisées avec moi mais de m'avoir permis de regagner la rive.

Je me suis réveillée ce matin avec phrase :

"Aujourd'hui, je décide de retrouver et de vivre la JOIE, de lâcher cette croyance que l'autre était plus important que moi, que je devais avant tout faire plaisir à l'autre et  que je  ne pouvais être aimé que si je correspondais à ce que l'autre attendait, mettant au second plan ma propre réalité, mon identité"

(croyance que j'avais sans doute mise en place inconsciemment comme un instinct de survie à ma naissance).

Oui, tout est possible, je me réconcilie avec moi-même, je change réellement de regard sur ma vie et accueille toutes les fausses notes qui m'ont fait grandir.

J'aspire à découvrir "l'humilité joyeuse", nourrir encore plus mes rencontres et semer la joie.

Belle journée à vous tous

Au plaisir

Martine


Témoignage de Catherine A

Février 2017 - Retour de stage

A Marc,

Il m’aura fallu plusieurs jours pour laisser redescendre la lie…

Il y a un « avant » et un « depuis » Marc Vella et le bonheur de retrouver mon clavier plus tout à fait le même, avec cet espace plus grand entre les touches. Normal, désormais il me sourit de toutes ses dents d’un p'tit air badin, friand de mes fausses notes.

Je ne sais pas trop ce que j’étais venue chercher à ce stage, et n’ai pas envie de mettre des mots sur ce que j’y ai reçu… on en ressort chaviré et comblé… Bref.

J’ai tellement aimé que tu joues pour nous, un et indivisible avec ta si belle musique, personnelle, en dehors des modes, sans esbroufe malgré ta technique et  avec ce souffle prodigieux qui nous propulse ailleurs. Bâtie un peu comme les grands scénarios de l’Histoire du cinéma dont les sujets sont pourtant universels: une seule idée, mais combien puissante! A l’instar de ce petit prélude en mi min. de Sir Chopin que tu nous a décortiqué : 3 notes ! Bon, il y a quand même consacré sa vie, le mec, pour trouver ça.

En fait, c’est en t’écoutant à Fribourg que j’avais ressenti cet… appel. 

Juste MERCI.

Que ton rayonnement irradie encore longtemps sur tes frères humains, toi et ton piano-envoûteur-de-grands-chemins…

Big Hug.

arbrecoeur


Témoignage de Muriel

Février 2017 - Retour de stage

Bonjour Marc,

Déjà plus d’une semaine que j’ai participé au stage à Pau…

Quel stage ! Quelle ouverture vers la créativité, vers ce que je n’ai jamais osé… Oser l’impro devant un public ! Et surtout sans maitriser l’instrument, sans avoir appris, mais comment est-ce possible ??

J’ai senti dans mon corps des tremblements qui n’avaient rien à voir avec le trac. C’était très profond… Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé… Comme si mon mental n’avait plus sa place… Que c’est bon ! ;-)

Je me souviens de ce moment joué à tes côtés où le temps s’est arrêté… J’étais dans « un état de conscience modifié » : j’étais là mais pas là J.

MERCI pour le bien que tu apportes à l’humanité, à l’Amour que tu donnes à chacun.

Pour tout ça et pour tout le reste que je n’ai pas dit, je tiens à te dire MERCI.

A bientôt en Charente ou ailleurs…

Je t’embrasse

Un poème

Témoignage de Chantal M

Février 2017 - Retour de conférence

Marc ,

Que ton sourire , porteur d'humanité,

Révèle en chacun , sa part de rêve , sa part de beau ,

Cette extraordinaire force de vie inhérente à chacun ,

Qui végète et sommeille , en attente de l'éveil ...

Puisses-tu , à travers notre monde , propager cette force d'amour ,

Fondement de notre humanité ...

Que ta foi en l'humain reste profonde , et si preignante 

Que chacun percevra , en son for intérieur , l'immense de la vie ,

L'émergence d'un sentiment si intense de joie ,

Que tout sera magnificence  , rayonnement et amour ...


La Clé d'être

Témoignage de Valérie

Novembre 2016 - Retour de lecture

Je viens de terminer "La Clef d'Être". Un fait que je souligne car je crois qu'il me faut compter en année le temps depuis lequel je n'ai pas lu un livre jusqu'à sa dernière page. Même si je m'en porte très bien, je m'amuse beaucoup de cet aboutissement.
Plus "sérieusement", ce n'est pas pour parler de mes exploits que je t'écris.
Besoin, envie de refermer le livre en t'écrivant MERCI!
C'est rare de pouvoir s'imaginer communiquer en direct avec des auteurs qui nous sont chers, qui ...
Tes mots ...
méritent le Silence.
Tes propos...
sont inqualifiables avec justesse.

Mais si je me tais, si, émerveillée, bouleversée, comme transformée ou plutôt enfin révélée, reconnue, retrouvée dans tes mots, si, tellement touchée, tellement enchantée, tellement apaisée (oui enfin voilà je trouve exprimé, merveilleusement formulé ce qui sommeille en moi, cette vérité, cette évidence qui vit là, depuis toujours, dans la chaleur, la pénombre de mon Coeur!), si effarouchée, impressionnée par la qualité de ton verbe, la puissance de ton authenticité que tu nous livres... si je n'ose écrire... si, pour une fois, je respecte enfin ce Silence...



... te laisse-t il entendre toute la Gratitude, la Reconnaissance, l'Amour en retour et la Joie, l'En-Vie, et tant de bien douces et merveilleuses autres choses que ton Être qui se livre génère ?

"Je ne sais pas le dire", mais je le dis quand même: Merci!

ValéRie merveilleusement!

Le Couple Solaire

Témoignage de Helene Monsigny

Novembre 2016 - Retour de stage

Chère Cathy, cher Marc,
J'espère que le voyage et la tournée en Belgique se sont bien passés.
Pour ma part, les suites du stage sont étonnantes, j'ai l'impression d'avoir embarqué dans un train fou ou une fusée qui ne va plus s'arrêter ! C'est une suite d'événements, d'émotions, de créativité, d'approfondissement... qui s'enchaînent à un rythme effréné ! Plus l'habitude ces dernières années ! Quelque chose s'est ouvert c'est sûr. Alors gratitude à tous les deux pour ce que vous apportez, ce que vous permettez d'éclore !
Au plaisir de vous revoir très bientôt !
Je vous embrasse fort fort ... ... tendrement !
Hélène
alias la Fée Cloche Dingue (mon clown !)

Il existe des amours où rien ne laissait prévoir la communion la plus absolue qui soit


Témoignage de Nadine PICARD

Novembre 2016 - Retour de lecture

Marc,

        Un petit mot pour partager avec toi cette belle histoire : Hier, je me rendais à l’hôpital de Metz pour une visite de contrôle. Dans le hall d’entrée, un piano à queue attendait patiemment avec un écriteau : « JOUEZ MOI ». Je me sentais appelée. Durant ma visite médicale, j’étais toute excitée à l’idée de jouer. Vais-je OSER ? Quand je suis sortie, quelqu’un jouait, un pro visiblement.
Je me suis installée dans le hall, attendant que la place se libère. Le piano s’est tu. Décidée, je me suis levée. Assise devant le bel instrument, j’ai respiré profondément cet instant, impressionné à jamais dans toutes les cellules de mon corps.
Mon cœur battait très fort. Les premières notes timidement lancées, je me sentais, au fur et à mesure de ma ballade musicale, majestueusement à ma place : «Quand je joue, je vibre. Un infini plaisir infini m’envahit. L’âme agit. »
 Je jouais, extrêmement concentrée, percevant à peine les allers et venues. Et, comme venant d’un autre monde, j’entendis un jeune interpeller son copain, « tu crois qu’elle sait jouer ? ». S’il savait que c’était une première fois ! Le doute était permis bien sûr, mais c’était jolie : une simple balade, douce et apaisante. Incroyable, avec pour seul guide, les éclairages sur la « Mise en pratique au piano » que tu donnes dans ton livre « Eloge de la fausse note » Je t’exprime une gratitude infinie, Marc, grâce à toi, j’ai osé. Grâce à toi, j’ai réalisé mon rêve. C’est curieux comme la vie se débrouille pour nous mettre en chemin : il a fallu notre rencontre, puis mon accident qui m’a cloué pendant 5 semaines, ma promesse alors de réaliser, en sortant d’hôpital, mon rêve d’enfant, et pour finir, le piano qui m’attend à l’hôpital voisin où je me rend pour une visite de contrôle. Je me réjouis de te retrouver en mars à Villers les Nancy pour expérimenter toujours plus loin la joie et la liberté de jouer et de créer.
Je t’embrasse
Tendrement à toi


Merci

Témoignage de Marlies O

Octobre 2016 - Retour de stage

Ste Paule 2016, en arrivant sur place tu as changé ma presque fausse note en harmonie totale et leçon inoubliable. Merci, en amour

Merci

Témoignage de Geneviève Boulot

Septembre 2016 - Retour de stage

Je viens te dire toute ma gratitude pour tout que tu nous a donné dimanche à la Sablière. Ainsi j'ai abordé ce que peut m'apporter encore plus la musique jouée au piano.Elle me transportais déjà à la rencontre des musiciens dont j'aprenais les ?uvres mais j'ai compris hier qu'elle pouvait être medium d'une rencontre avec soi-même,une meilleure compréhension des enjeux qui se jouent en nous et un bien-être-thérapie que je continuerai à expérimenter..et puis merci pour tout ce que tu transmets en compréhension de la vie et en sagesse qui trouve beaucoup d'echos en moi. J'ai traversé dans ma vie beaucoup d'épreuves dont une très grande;je crois que je n'ai cependant jamais perdu la saveur de la vie et son amour.Je suis reconnaissante de t'avoir rencontré sur ce chemin où je dois encore progresser... Mon message est un peu long pour toi qui fais déjà tant..
mes pensées les plus amicales
Geneviève

Retour d'Egypte

Témoignage de Frédéric Chotard

Septembre 2016 - Retour de stage

Je reviens d’Égypte. Et je peux désormais vous dire qu'il ne se passe vraiment rien du côté de la mer rouge. A part nous, pas un bateau sur le lagon la semaine du 24 aout sur le thème des rêves, pas un bateau la semaine avec Marc Vella le 31 aout… A ce point, ça ne m'était jamais arrivé d'assister à une mer rouge aussi déserte! Et quel bonheur de voir mon équipage si content que nous ayons pu maintenir les départs! Et les dauphins pour nous tous seuls! Le rêve! Même eux paraissaient surpris de ne voir que nous au regard de cet "au revoir" magnifique qu'ils nous ont réservé le dernier jour et qui semblait dire "à non! pas vous non plus, vous n'allez pas repartir?"…. Bon ça me fait plaisir de dire cela même si ce 'est pas du tout ce qu'ils pensaient, mais effectivement au moment de lever l'ancre le 6 septembre vers 11h, nous nous sommes tous réunis sur le pont du bateau pour remercier nos amis de leur présence quotidienne, nous avons chanté une chanson de cœur, et je vous assure, ils étaient tous autour du bateau peut-être 100 dauphins, à quelques mètres de la coque, à nous regarder partir. Ce fut un moment très émouvant et magique. Marc Vella… On ne le présente (presque) plus…! Vous savez ce pianiste nomade-écrivain-conférencier qui sillonne la planète avec son piano? La caravane amoureuse? Son dernier livre "l'éloge de la fausse note"? Eh bien il est venu sur notre beau bateau avec un piano, bien sûr!

Marc organise des stages tout au long de l'année intitulés "vivre en joie la musique de la vie". Ces stages s'adressent à tout le monde, petits et grands, du prof de piano ou pianiste professionnel au débutant. Il faut dire que le bonhomme sait de quoi il parle: 1er prix de composition à Rome en 99, le concours le plus difficile au monde! Dans ces stages, il vous dit que le piano c'est comme la vie. Là aussi, c'est un plongeon dans l'inconnu. Mais si vous êtes vraiment vous même (il vous y invite) si vous arrivez à vous "connecter", alors des miracles peuvent se produire. Et il s'en produit à chaque fois. Avec quelques conseils de base, sans jamais avoir fait de piano de votre vie, vous arrivez à sortir quelque chose de pas mal, voire de vraiment d'harmonieux, à la grand surprise des stagiaires eux-même d'ailleurs. C 'est vraiment magique à voir!
Alors Marc a fait un stage sur la bateau, un peu particulier cette fois, au beau milieu de notre lagon avec la mer tout autour, à perte de vue , et les dauphins bien sûr... On a même sorti le piano sur le zodiac pour en jouer près des dauphins (voir photo)…! Je vais préparer un petit film sur le sujet… A la fin de la semaine, un concert de Marc sur le pont du bateau au couché de soleil… Et ça! Le vous assure que ça vaut son pesant de cacahouètes !!
Un avantage aussi, en dehors du cadre, c'est le travail dans l'eau avec le corps, qui permet de rentrer plus en conscience de soi par un autre biais. Cela apporte un équilibre avec le travail musical et permet davantage encore ce que les dauphins nous suscite déjà grandement par leur présence: l'ouverture du coeur… Marc donne par son art ce que les dauphins nous donne par leur regard. Merci Marc… Faites un jour ici ou ailleurs un stage avec lui, ça peut changer beaucoup de chose dans votre vie… L'année prochaine nous recommencerons ici l'aventure la semaine du 13 septembre 2014.

Frédéric chotard

dauphin Egypte 1er sept 2013Marc Vella - 390


Chers compagnons de voyage

Témoignage de Fabienne D.

Juillet 2016 - Retour de stage

Chers compagnons de voyage