Retour de lectures, stages et conférences concerts

  • Témoignage de Lydia B

    Décembre 2018 - Retour de stage

    Quel témoignage apporter ? Que ce stage "Rendre belles les fausses notes de la vie" m'a changée. Je me sens prête, confiante, autorisée à mettre plus de moi dans mes coachings et mes formations, permettre une parole plus tranquille, ouverte,réflexive et libre. D'ailleurs, en formation hier un jeune apprenti m'a dit que ça faisait du bien de pouvoir parler. Autorisée à être moi, imparfaite et souriante et joyeuse. J'ai été très touchée, Marc, par ta délicatesse quand tu venais cueillir chacun à l'orée de ses attentes, débutante comme moi ou professionnel, et comme tu ouvrais des possibles inattendus.
    Merci à vous. C'est un bonheur que de savoir que nous sommes ensemble sur la même terre."
    Lydia
  • Témoignage de Maja

    Décembre 2018 - Retour de conférence

    Je vous ai écouté avec votre épouse dans l'amour irrésistible. Quelle belle symphonie il existe entre vous ! Vous montrer un chemin d'équilibre qui ouvre la porte au mystère que tous nous découvrons pas à pas. J'ai fait un dessin aux pastels et aquarelles que j'aimerais vous envoyer en cadeau de gratitude pour votre caravane d'amour au Monde. Puis-je avoir une adresse mail pour vous envoyer une photo de mon travail sur l'arche d'alliance du couple ? Je crois que vous aimerez.
    Que la joie et le sourire rayonne toujours en vous pour marcher vers la lumière de notre beau soleil d'amour.
    La confiance en la magie de la vie est un chemin de bienveillance inconditionnelle.?
    Maja.
  • Témoignage de Philippe H

    Décembre 2018 - Retour de conférence

    J'étais hier à Andolsheim pour ton concert-conférence. Notre échange à la fin a été très (trop rapide)mais tu étais aussi très sollicité et j'ai été très ému de pouvoir ne serait-ce que te saluer et te serrer la main. Merci pour ce fabuleux concert, pour ta musique si colorée, si intense qui m'a fait beaucoup voyager. Pour tes propos aussi plein de générosité, d'humanité et de poésie sur nos fausses notes, sur la "quinte intérieure".  Tout ce que tu as dit sur nos maladresses, nos imperfections, nos failles qu'il faut aimer et accueillir m'a beaucoup touché et renvoie à tant d'événements et de mémoires personnels... 
  • Témoignage de Catherine M

    Novembre 2018 - Retour de stage

    Bonsoir Chantal, encore un immense MERCI pour ce magnifique week-end !  C extraordinaire, tiens moi au courrant pour l’école de la fausse note...je veux en être ou « en naitre » pour élargir mon esprit, ou encore en naître maître, en naître émettre...bref la liste est longue...et que du plaisir à découvrir ! Une amie Bernadette qui habite à Nyon est aussi intéressée...
  • Témoignage de Catherine M

    Novembre 2018 - Retour de stage

    Hier j’ai eu la chance de commencer un stage organisé par la galerie de poche de Chantal avec Marc Vella, un homme ordinaire avec un esprit et un coeur extraordinaire, je vous encourage d’ailleurs à aller sur internet le découvrir.

    Grâce à lui et chaque participant j’ai pu m’ouvrir à une nouvelle dimension d’une grande beauté. Cette dimension de vie dont nous parle constamment Daisaku Ikeda, l’énergie créatrice et que Marc appelle « la grâce ».

    A la fin de la journée quelle magnifique expérience que Chantal a  partagé avec nous tous. Instinctivement elle a joué un morceau au piano comme un grand maître d’une beauté à couper le souffle totalement connectée à son énergie créatrice. Le mental remis a sa place, totalement dans l’instant présent, son esprit, sa vie entière alignée a sa nature profonde,  son état de bouddha et une énergie de ouff jaillissante submergeante ! Quelle liberté, quelle beauté ! Merci pour cette grande ouverture dans ma vie! Cet immense cadeau ! 

    Je vous embrasse,
    Catherine 
  • La Clé d'Être

    Témoignage de Catherine M

    Novembre 2018 - Retour de lecture

    Coucou Chantal! après une petite nuit de sommeil...j’ai bien commencé le livre de Marc et Caroline m’a dit qu’elle l’avait commencé aussi. Bon je ne sais pas si c le même ! Pour moi c la clef de l’être, ce titre magnifique à fait de suite résonnance! Les 1ères pages quand il mentionne le conte amérindien sur les deux loups je m’en sers souvent en encouragement pour montrer cette notion de choix, tout est en nous, que decide-t-on et puis l’anecdote de Mme Williamson sur la peur de briller que l’on attribue par erreur à Nelson Mandela alors qu’il l’a utilisé mais ce n’est pas lui qui l’a créé. Du coup je me sens totalement dans mon bain. Quand il parle de son vécu à 6ans.. Quelle souffrance il a vécu enfant, si petit et sa maman aussi.... Cela
    m’a fait mal
    de l’imaginer ainsi petit bout exposé face à la violence et désespoir humain et c grâce à tout cela aussi qu’il est l’homme magnifique qu’il est maintenant, un alchimiste de la vie! ... c fou comme ce qu’il écrit et enseigne est totalement bouddhique...la posture du maître par exemple.: Quand on est devant le Gohonzon par exemple Nichiren nous encourage à partir du fait que l’on est bouddha. On part de ce postulat on n’est pas en devenir. On ne pratique pas pour le devenir, on l’est déjà. Sensei nous encourage a prier avec cette croyance là et se réjouir, célébrer cet état, notre réalité profonde. Y croire. Ce stage par l’intermédiaire du piano a éclairé un autre angle de ma vie et m’a ouvert en grand une porte coincée, grinçante pour ressentir la confiance, l’envie de lâcher le sérieux et vivre plus de légèreté joyeuse vivante. Lâcher ces stratégies personnelles, ces doctrines protectionistes construites pour faire face a la violence et qui au final m’éloignent de ma nature et m’entravent. Un grand chemin de liberté est là et je suis prête à le prendre maintenant. Le stage m’a ouvert le coeur sur le fait de ne pas essayer d’être, par volontarisme mais être simplement.  Si je veux je ne crois déjà plus que je suis puisque je veux atteindre. C fort ce point là pour moi Reine volontaire ! Finalement c la meme chose quand Sensei nous dit de vivre  ce coeur de lion!  Ne pas le rechercher mais laisser ce coeur jaillir...je l’ai pourtant tellement lu et même vécu ces moments de « grâce » cette croyance absolue...mais fugacement, je la remet en boîte, Marc l’a très bien expliqué, cette émotion forte mêlée d’illégitimité qui referme la porte et l’incroyance prend le dessus, le mental interfère et finalement avant de s’en rendre compte le loup noir est nourri, repus. Quelle richesse cette éloge de la fausse note, quel realignement! Ma vie en avait vraiment besoin! C vraiment tout un entraînement, une conscience à garder à faire vibrer en soi constamment, ce coeur de lion qui n’essaye pas il est le roi des animaux, majestueux.....et c vrai au fond, pourquoi miauler quand on peut rugir? 
    Quel bonheur! Allez j’y vais! Gros gros bisous et je te souhaite une excellente journée! 


     Catherine
  • Témoignage de Marie-Hélène et Michel

    Octobre 2018 - Retour de stage

    Bonjour Marc 

    Voilà , j'ai pris le temps pour te répondre, le temps passant très vite... et le temps d'assimiler tout ce que j'ai reçu depuis notre week-end à Ste Paule...

    Pour nous, Michel et moi, ce fut un grand moment

    Nous avons ressorti le clavier de Michel il est là près de la cheminée, et nous jouons quand le   coeur   nous en dit, suivant les lumineux conseils de Marc... je me suis découverte musicienne grâce à Toi Marc avec votre soutien à Toutes et Tous ! MERCI !!! GRATITUDE!!!

    Je garde votre empreinte dans mon coeur et dans mon âme !!!

    Belle route à vous !!! belle caravane amoureuse Marc et les caravanier(res) !!!

    Je vous embrasse fort !!! au 'hasard" de vous revoir  peut être un jour !!!!

    Marie-Hélène,  (Michel est tout près même s'il se tient loin de l'ordinateur, il lui préfère son jardin, alors je me fais messagère : il vous embrasse).
  • Témoignage de Fabien R

    Octobre 2018 - Retour de conférence

    J'ai rencontré une fois cet homme avec ma maman, il y a un peu plus de 5 ans, après un concert donné avec son piano à l'église d'Angoulême (il vient de ce coin là). 
    Ma Maman m'a offert son bouquin que je suis allé me le faire dédicacer. Il m'a semblé bon et généreux. C'est un peu lui qui m'a donné la dernière pichenette pour devenir enseignant alors que je pataugeais devant l'angoisse abyssale de choisir mon avenir par l'usage de ma liberté. Il m'a demandé simplement ce que je faisais dans la vie, je lui répondu que je ne savais pas trop mais que je voulais enseigner. Il m'a dit : "mais qu'attends tu pour le faire ?". Alors je l'ai fait.
  • Témoignage de Claude L

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Ce week-end, j'ai assisté au salon féminin/masculin de Lyon. C'était riche !
    Mon coup de coeur, ma rencontre avec Marc Vella ! J'ai adoré ! Mon intuition m'a guidé vers son livre "La clef de l'être".
    Je viens de lire un passage puis, j'allume l'ordi et je vois cette image, je ne peux que vous partager : 
    Sa fille lui dit qu'elle aimerait voler. Il lui répond dans un 1er temps, de "tête" à "tête", que nous n'avons pas d'aile pour voler comme les oiseaux.
    Puis, il prend conscience et lui réponds : 
    "Ma fille, tu peux voler. Quand tu joues toute seule avec tes peluches, tu voles. Quand tu fais, en riant à pleine joie, un cache cache avec d'autres enfants, tu voles. Quand tu peins jusqu'à te mettre de la couleur partout sur les doigts et même sur le bout de ton nez, tu voles..... voler ma fille, c'est quand tu fais quelque chose en y mettant tout ton coeur. Cela s'appelle l'engagement c'est comme faire un grand saut dans le vide. Pour ne pas tomber, tu es bien obligée de voler. Tu as deux ailes. L'une s'appelle confiance, l'autre s'appelle Amour. Pour voler, l'aile confiance te dit qu'il est important de croire en toi et en ce que tu fais. L'aile Amour te dit qu'il est essentiel de t'aimer et d'aimer les autres"

    je n'ai lu que les 70 premières pages du livre La Clé d'être... il m'emmène très loin, il est époustouflant de vérité ! Je suis fascinée...
  • VARIATIONS SUR UN OCTAVE

    Témoignage de Philippe

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Croire encore en l’amour et la paix sur ce sol

    Vouloir juste goûter au plaisir d’être en vie, d’être la

    Combien de jours, combien de nuits, et même si

    On devait encore te tourner le dos

    Avec un sourire amoureux tu accueillerais

    Tes juges et tes ennemis tels tes meilleurs amis

    Tu me diras, je sais, que ce n’est pas toujours si fa

    Cile et que, funambule sur un fil, tu risquerais

    De te retrouver à nouveau au sol

     

    Comment alors reprendre ton envol?

    Vers le soleil et le ciel azuré

    Continuer à écrire la partition sur ton clavier

    Pratiquer l’art de la fugue, échappatoire vibratoire

    Sur ton piano faire danser les blanches et les noires

    Par la magie de nouvelles mélodies

    Réenchanter ton chemin de vie

    Riche de tes seules notes, de tes accords, de tes sons

    De toutes tes belles dissonances

    Qui en toi si fort résonneront

    Comme les pulsations de ton cœur

    Dans ta cathédrale intérieure

    Baignée de lumière, d’harmonie et de silence

     

    Cette variation sur un octave

    Accepte là comme un hommage

    D’un inconnu à ce pianiste nomade

    Qui l’a tant touché et inspiré

    Merci à toi Marc Vella

    D’être simplement ce que tu es.

      

                                                                                                                              Le 22/10/2018

    Variations sur un octave


  • Eloge de la fausse note

    Témoignage de Blandine d M

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Cher Marc,

     

    il est tard chez moi, mais avant d'aller me coucher je voulais te partager quelque chose d'extraordinaire qui s'est produit aujourd'hui... et ton livre était impliqué !

     

    Aujourd'hui, j'étais proche d'Ottawa pour aller voir 2 amis chers à mon coeur dont Lydie, une jeune Rwandaise de 34 ans.

     

    Quand Lydie m'a parlé de la quête personnelle qu'elle avait à propos du conflit rwandais il y a quelques mois, et ce qu'elle cherchait à faire, j'ai eu la certitude intérieure de voir en face de moi une des personnes qui possédait en elle une des clés de la résolution de ce conflit.

    A ce moment-là, par ma manière de voir les choses, je lui ai apporté des réponses à ses questions et je lui ai dit que ce serait un honneur pour moi de l'accompagner sur son chemin, quel que soit le temps que ça prendrait.

     

    Depuis, je l'accompagne sur le chemin de sa quête et nous nous rencontrons à intervalles irréguliers (quand cela nous semble nécessaire) pour non seulement tisser une amitié, mais aussi faire le point sur là où elle en est rendue.

    Et à chaque fois il se passe quelque chose d'extraordinaire. Ce que je lis, ou bien là où j'en suis rendue dans mes propres prises de conscience semble toujours coïncider avec les réponses qui lui manquent à ce moment-là...

     

    Aujourd'hui, j'avais emmené ton livre dans le café où on discutait. Je voulais lui parler de ce que j'y lisais... mais je ne savais pas exactement ce qui m'avait amené à l'amener physiquement au lieu d'en parler simplement.

     

    Et vers la fin de notre discussion, dans une phrase qu'elle dit j'ai soudain eu le "Eurêka !". C'est là que j'ai su pourquoi j'avais amené ton livre ! C'est parce qu'il fallait que je lui lise le début du chapitre "Celui "qui sait", celui "qui ne sait pas" ".

     

    Je lui lis. Elle a les larmes aux yeux...

     

    Après un moment de silence, elle me dit :

    "Merci. ça me permet de me recentrer. ça me permet de revenir au départ de ma quête il y a un an, où j'étais celle qui ne sait pas."

     

    Elle me disait que ça lui permettait de revenir à plus d'humilité, et qu'elle voyait que quelque part elle avait fini par se différencier des autres gens en se disant que elle, elle avait compris. Qu'elle savait. Mais que ton texte lui permettait de revenir à la bonne place : celle du coeur, de celle qui écoute et ne sait pas. Ou ne sait pas tout.

     

    Alors voilà Marc, tu pourras te dire que quelque part ton livre aura contribué d'une manière ou d'une autre à l'apaisement chez une Rwandaise, et peut-être qui sait, dans quelques années, du conflit rwandais quand son travail sortira.

     

    Je t'embrasse


  • Eloge de la fausse note

    Témoignage de Blandine d M

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Marc,

     

    Que dire de ce chapitre 6 "Ecoute, méditation et prière"... je l'ai relu au moins 3 fois... les mots me manquent... alors je vais me concentrer sur mon ressenti pour vous traduire son impact chez moi.

     

    J'ai eu les larmes aux yeux dès que vous avez parlé de cet être qui se redresse et prend sa place dès lors qu'il est écouté. Une sensation d'expansion dans mon corps, un impérieux besoin de me redresser, de me déployer... Je laisse la vague d'émotions passer...

     

    Puis dans votre description du début de séminaire le dimanche soir, je retiens mon souffle comme ceux qui retiennent leur voix parce qu'ils se demandent ce qu'ils font là, se sentant miniaturisés par l'écrasante aura d'excellence dont ils nimbent les musiciens confirmés.

     

    Je tremble avec celui qui "se sacrifie"... et je fonds en larmes quand vous écrivez "Ecoute ce qui se passe. Qu'est-ce que cela ouvre en toi, qu'est-ce que cela ferme..." Mon coeur est bouleversé parce que vous venez de mettre les mots exacts sur ce que je commençais à faire depuis un certain temps, sans être capable d'y mettre des mots dessus ni vraiment bien le comprendre. Ces mots sonnent en moi comme une évidence, d'une simplicité féérique. Je laisse la vague d'émotions passer à nouveau...

     

    Puis je vois dans ma tête cette transfiguration du visage dont vous parlez, parce que je l'ai vu une fois chez une personne et ça m'avait profondément émue. Cette émotion me revient en lisant vos lignes... et une gigantesque vague d'amour me submerge quand vous écrivez que ces gens arrivent alors à accepter leurs paradoxes dans la joie au lieu de la culpabilité. Enfin ! Enfin c'est possible et je ne suis pas la seule à avoir trouvé ce chemin ! Et vous en plus vous le partagez dans des ateliers, vous le faites ressentir à tellement de monde. Merci.

     

    Ensuite, je suis capable de me mettre à la place de cette interprète de Liszt qui se met devant le clavier, parce qu'auparavant j'étais moi aussi dans la performance et la course à la reconnaissance. Je suis capable de ressentir son stress, son besoin de dominer et de s'enfermer dans ses certitudes pour se sentir en sécurité et ne pas perdre la valeur qu'elle se donne par rapport à la maîtrise qu'elle a acquise... sans cela qui est-elle ?

     

    La conscience était juste 30 cm trop haut et rien n'a vibré car elle était un bel instrument, certes, mais sans âme...

     

    En lisant la dernière partie du chapitre, j'ai les larmes qui montent aux yeux à nouveau lorsque vous parlez d'écoute pleine d'humilité qui rejoint un état méditatif lorsque l'on joue... lorsque l'on prie en jouant. Cet abandon entre les bras de l'Univers où tout nous arrive, où nous sommes comblés au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer sans même avoir à formuler une parole, un souhait...

    En lisant vos mots je sens mon corps qui se désintègre en minuscules particules qui fusionnent avec ce qui m'entoure. Ma conscience s'élargit, dépasse les murs de chez moi et bien au-delà... Je me retrouve dans le même état que lorsque je suis submergée par la beauté d'un paysage ou que je me laisse traverser par la beauté d'un tout petit détail de la nature autour de moi. Je SUIS le tout, vibrant... Je respire plusieurs minutes dans cet état...

     

    Je ressors de cette lecture un peu étourdie, le coeur ouvert au maximum et complètement bouleversée...

     

    Je dois juste vous faire un aveu : avant de vous écrire le premier mail, j'avais lu les 2 premières pages de ce chapitre en plus des 20 que je citais. J'étais tombée sur la page juste avant en transmettant mon énergie au livre et en l'ouvrant ensuite "au hasard". Cela m'avait tellement ému que ça m'avait poussé à emprunter le livre chez l'ami chez qui j'étais.

     

    Je ne sais comment terminer ce mail... c'est compliqué de revenir les pieds sur terre ;) et je crois que j'ai envie de flotter encore un petit peu...

     

    Alors je vous envoie un immense merci et je vous serre à la fois fort et en même temps très délicatement contre mon coeur.


  • Eloge de la fausse note

    Témoignage de Georges P

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Ce livre du pianiste Marc Vella est à mettre entre toutes les mains, y compris et surtout de ceux qui ne sont pas musiciens.
    Non seulement, il délivre des clefs pour nous libérer des schémas mentaux qui nous emprisonnent, mais en plus ce pianiste humaniste et nomade, avec beaucoup de coeur, les mets en pratique dans sa vie qu'il transforme en oeuvre d'art.
    Toute vie ne va pas sans "fausse note" : l'essentiel est d'aimer la vie sans réserve ni conditionnement. Alors, la grâce et la joie peuvent survenir tout comme dans une musique d'improvisation et non pas de reproduction d'un style convenu.
    Vous allez vous réjouir de ce message plein d'amour pour l'humanité et pour vous-même...
  • Eloge de la fausse note

    Témoignage de Karine E

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Je conseille vraiment ce livre, pas d'hésitations ! Il m'a libéré de pas mal de choses, autant sur la musique que dans les rapports humains. C'est une clef pour (s')aimer sans conditions et donner sans retour, j'ai été très touchée... Et après cette lecture vous ne serez plus les mêmes !
    Merci a l'auteur pour ce merveilleux enseignement, humble et généreux.
  • La Clé d'être

    Témoignage de Maryline

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Après le magnifique livre "Éloge de la fausse note", je me suis à nouveau régalée de la finesse de la poésie et de la magie de l'amour transmis dans ce livre. C'est un véritable hymne à la Joie, à l'Être... à la Vie! Merci Marc Vella!
  • Télésommet Conversation Papillon

    Témoignage de Dina

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    Bonjour,

     

    j’ai rencontré le Télésommet seulement le 8ème jour... Merci pour votre travail et pour aider chacun à s’auto-éduquer et à s’auto-responsabiliser, à devenir des adultes “exemples” pas parfaits mais responsables pour accompagner nos enfants afin de leur donner envie de devenir des adultes... des adultes plus responsables, conscients et confiants en eux-mêmes... heureux de partager avec les autres et grandir ensemble en s’entraidant et en se respectant.

    Merci de m’avoir permise de faire encore un bout de chemin par vos choix judicieux d’intervenants et de sujets. J’ai malheureusement pas eu de chances car j’ai chaque fois été interrompue dans les films que j’ai pu regarder mais l’atelier de Marc Vella, j’ai eu la chance de l’entendre complet et rien qu’avec ses mots, j’ai grandi intérieurement, merci à Marc Vella pour cette justesse, cette puissance des mots qui résonnent encore en moi, cela m’a beaucoup touchée.

     

    Belle continuation et beaucoup de succès pour vos projets,

    Belle journée.

     

    Dina


  • Eloge de la fausse note

    Témoignage de Blandine d M

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Marc,

     

    Je résonne encore à l'histoire de cette femme qui a commencé par frapper les touches du piano comme les mots des autres la frappaient, avant de s'abandonner à jouer au point de se transformer physiquement...

    J'ai éclaté en sanglots hier en la lisant, parce que je ressentais cette libération.

     

    Quand le pianiste nomade devient le diapason qui permet à l'autre de s'accorder aux infinis possibles de son Soi...

     

    Merci d'exister et de (me) transmettre cette vibration par vos mots


  • Le pianiste nomade

    Témoignage de Sara D

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Monsieur Vella, 

     

    Je viens de terminer la lecture de votre livre " Le pianiste nomade". Je voulais vous remercier pour ce beau témoignage. Le bonheur se raconte mal paraît-il, je l'ai toujours pensé, plus encline que je suis à écrire des tragédies, mais je sais à présent que c'est faux ! Je suis sensible à ce que les mots ont à dire, les votres, chargés d'optimisme, ont trouvé une juste résonance dans mon esprit. 

    J'ai failli suivre la caravane amoureuse il y a quelques années cela n'a pas pu se faire finalement, mais je fais désormais partie de l'expédition T2A, tour des 2 Amériques solidaire en voilier, peut être aurais-je le plaisir d'entendre votre musique quelque part autour du globe. Les voyages sont comme les mots, ils ne nous appartiennent pas, ce sont eux qui nous tiennent, ce que nous savons, ils nous l'apprennent, et nous les connaissons si peu. 

     

    Belle continuation à vous, 

     

    Amicalement, 

     

    Sara 


  • Témoignage de Lili

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    Tellement d'Amour dans ces images... Marc, tu laisses tellement l'Amour te traverser qu'il se répand intensément, immensément... Quel cadeau !
    Tu t'abandonnes à cette Vie qui te traverse, avec Grâce et simplicité. C'est beau à VOIR, c'est nourrissant, inspirant.
    Merci. Merci...
    Comme toi, je ne vois pas de fausses notes. Il y a des notes. La Vie qui se joue dans une infinité de notes et Cela ne peut qu'Etre. Ni faux, ni juste. 
    Etre ne se pèse pas. Etre ne se colore pas. Etre n'est ni vrai ni faux. Etre est.
    La Vie ne se juge pas elle-même. 
    Pour qui nous prenons-nous quand nous le faisons ? Ce ne peut être que l'oubli qui juge. 
    Si nous restons là, dans le courant de la Vie qui se donne à elle-même, que peut-il exister d'autre que la Vie qui Est ?
    Hier, comme une évidence qui m'a traversée... Tout est Un et c'est la Vie qui se vit à travers moi, la Source qui a eu envie de s'expérimenter en faisant plein de dettes, en ressentant la culpabilité, la tristesse, la solitude etc... Et, subitement, j'ai ressenti quelque chose de doux et fulgurant... Ce n'est pas moi qui fait... Mais oui ! Et je me me suis sentie Ok avec ça. Tu veux ressentir tout ça à travers moi ? Ok. Fais-le donc... Ce n'est pas moi qui fait... Et quelque chose s'est relâché doucement..
    Je regarde souvent les arbres, l'herbe, les fleurs, les animaux... Se demandent-ils s'ils poussent bien ou pas ? S'ils poussent au bon endroit ? S'ils ont assez d'eau etc ? Ils poussent. Ou pas.
    J'entends souvent des gens me dire : "J'ai fait pousser des tomates"... Ah oui ? Vraiment ? Mais "Comment as-tu fait ?" ai-je envie de demander. Il me semble que tu as planté des graines, arroser, pris soin, eu l'intention de voir pousser des tomates. Mais les as-tu faites pousser ? Si oui, comment ?

    Merci Marc pour tout ce que tu fais émerger. Merci de laisser l'Amour nourrir l'Amour nourrir l'Amour nourrir l'Amour... A l'infini...

    LOVE U-US-ALL


  • Témoignage de Christel

    Octobre 2018 - Retour de stage

    Journée magique de stage avec Marc Vella...
    Oser s'approcher du clavier, apprivoiser le son, le silence, vibrer..
     Et s'endormir en écoutant du piano... Se dire que demain est le deuxième jour du stage, un nouveau rendez vous avec l'instrument.. Et avec soi...
    Être dans la gratitude... 
  • Témoignage de Blandine M

    Octobre 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Marc,
    20 petites pages, c'est tout ce que j'ai lu de votre livre "Eloge de la fausse note" jusqu'à présent.

    Je résonne tellement à la justesse, la sensibilité, la compassion, l'amour et la tendresse vis à vis de l'humain que vous mettez dans vos mots...
    J'ai l'impression de contempler de la dentelle réalisée avec le coeur...

    Cela rejoint tellement ce chemin d'amour de moi que j'ai commencé depuis un moment !
    C'est ce dont mon coeur avait besoin pour continuer sur ce beau chemin... et l'offrir à d'autres ensuite.

    Je suis émue... J'ai envie de vous serrer dans mes bras et vous murmurer un merci la tête au creux de votre épaule.

    Puissiez-vous passer une magnifique journée

    Prenez soin de vous, votre existence est précieuse

    Blandine
  • Témoignage de Mariette H

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    J'ai regardé votre vidéo sur le Sommet de Conversation Papillon actuellement en onde et J'AI ADORÉ... au point que j'ai écouté et transcrit une bonne partie de votre discours tellement il m'a touché... je vais le partager avec mes amis-ies.
    bisous et affection
  • Témoignage de Nicole M

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    Bonsoir,

    Tout va bien j’ai pu écouter Jean-Phillipe Brebion  - un pur bonheur de pouvoir à travers votre générosité écouter des conférences d’une telle teneur - ce sont 10 jours merveilleux pour l’enrichissement, l’émotion que procurent certains intervenants.

    Je pense notamment à Marc Vella ; j’ai visionné trois fois de suite le film de Jean-Yves Bilien sur la caravane amoureuse “l’éloge de la fausse note »  - chaque fois j’ai pleuré tant les mots de Marc sont entrés en résonance avec tout ce que je suis - je ferai l’acquisition de ce film et d’autres quand ce sera possible - ce sont autant de trésors que je partagerai - une telle richesse du cœur dans ces films ne peuvent rester connus d’un petit nombre.

    Je vous suis profondément reconnaissante de ce beau cadeau

    Merci , je vous embrasse toutes et tous pour ce projet magnifique que j’ai reçois jour après jour avec JOIE

    J’espère pouvoir entrer en contact par mail ou blog avec Jean-Yves Bilien pour lui dire comme je suis admirative de son travail et le belle ouverture sur la vie ....

    tout comme avec d’autres intervenants pour qu’ils sachent aussi combien la valeur de leur don a été apprécié.

     


  • Témoignage de Christelle F C

    Octobre 2018 - Retour de stage

    Journée magique de stage avec Marc Vella...
    Oser s'approcher du clavier, apprivoiser le son, le silence, vibrer..
    Et s'endormir en écoutant du piano... Se dire que demain est le deuxième jour du stage, un nouveau rendez vous avec l'instrument.. Et avec soi...
    Être dans la gratitude... 


  • Témoignage de Marie-Hélène et Michel T

    Octobre 2018 - Retour de concert

    Merci Marc pour ce stage à Ste Paule : une belle rencontre et un temps de concert conférence et de stage tout simplement lumineux et merveilleux !!! Bien coeurdialement 
  • Témoignage de Esther A

    Octobre 2018 - Retour de conférence

    Je ne vais pas abuser de votre temps, J’ai juste envie de vous dire, après avoir vu le film, dans santé et conscience, Merciiiiiiiii 
    Puis, aussi, la lumière, la beauté qui se dégage de vos yeux. Quelle belle âme. Merci 
  • Témoignage de Amina S

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    Merci Marc pour ce partage, quelle magnifique vidéo     de pro, les images sont si belles, les photos des participants et celle d'Annie et Marina, la musique de Cathy, la tienne, de Samuel, de Chantal et du folklore. Cette vidéo est d'une beauté inégalable, tu as fait un saut quantique côté réalisation ! Chapeau ! Je peux imaginer ce qu'un film plus long donnerait !! Un de mes moments préférés c'est Cathy et les machines dansantes !!! Isaam en selfie... Et tant d'autres.

    Toutes mes félicitations c'est du très beau travail ! 


  • Témoignage de sophie C P

    Octobre 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Marc, j'étais à la conférence de Valenciennes et vous m'avez bouleversée tant par votre musique que votre démarche d'amour vers l'humanité..j'ai pleuré tout le long de la prestation, touchée par cette musique et ces visages du monde... je suis une pianiste contrariée (tout plaqué à 16 ans), mais mes mains me servent aujourd'hui a apaiser la souffrance des personnes... si vous souhaitez un jour emmener une guérisseuse dans votre caravane, je réponds "présente!!" avec grand enthousiasme... merci encore pour tout ce que vous nous avez donné à ressentir de vie ce dimanche et pour votre action dans le monde!!! au plaisir de vous revoir! bien à vous
  • La Caravane amoureuse en Himalaya

    Témoignage de Michel J

    Octobre 2018 - Retour d'émission

    J’aime ton ouverture avec le tableau de Nicolas Roerich, j’adore ce peintre. Ce film présente une belle alternance entre photos et films. Il donne le rythme de ce pèlerinage unique et inédit du XXIème siècle. Ce film exhale tendresse et amour à travers les rencontres sur les routes et carrefours de l’Himalaya. Certains des lieux d’éducation, dans lesquels le Club Tibet s’investit depuis près de 30 ans, garderont un souvenir ému du passage de Cathy et Marc, ainsi que des caravaniers.  J’en reçois régulièrement des retours. Ces  témoignages sont gravés dans les cœurs.  Le film évoque les multiples étapes de cette caravane amoureuse dans les Himalaya. Le ballet et la grâce des fenwicks et porte-palettes est génial, du grand art au cœur de l’entreprise Manitou.

    La caravane a traversé l’Himalaya, elle continuera à arpenter les divers pays de notre planète. Le Club Tibet poursuivra ses engagements en faveur des enfants des Himalaya.  Nous retournerons dans ces lieux, dans des nouveaux espaces de vie découverts à cette occasion.

    Merci à toi Marc, merci à Cathy, Monique et à toute votre équipe du Petit Chemin.

    Je vous embrasse

    Amitiés

    Michel


  • Témoignage de François LD

    Septembre 2018 - Retour de stage

    Hello Marc,  

     j'espère que tu vas bien, et que tes aventures estivales se sont déroulées dans la Fluidité et la Joie ! Petit mot juste pour te remercier de nouveau et avec le recul: ma relation au son à vraiment évoluée depuis Juillet. C'est comme si je rentrais ou que je me laissais aspirer dans chaque note, et que celle-ci ouvrait un espace...dans lequel déjà je me sens à la fois joyeux et très calme, et dans lequel, après m'être bien installé, d'autres notes arrivent que je n'avais jamais joué auparavant... Ça fait des années que j'mprovise, y compris au piano, mais là c'est très différent, et bcp plus profond que mes approches techniques ou harmoniques! Un grand merci du cœur pour avoir partagé ces clés dans la Joie de ce si beau we chez toi !
  • Témoignage de Saskla P

    Juillet 2018 - Retour de lecture

    Lorsque j’ouvre un livre de Marc Vella, j’y trouve de la beauté, de l’espoir en l’humanité, des messages plein de délicatesse et d’encouragement, mais surtout beaucoup, beaucoup d’Amour. 

    « La seule voie qui vaille la peine d’être suivie est celle que notre cœur nous indique (…) il y a ceux qui ont entendu autre chose et ont compris que le seul maître à suivre et écouter, c’est leur maître intérieur. Ils ont intégré que le seul sommet à atteindre se trouve dans la profondeur de leur cœur ». 

    Pour découvrir qui se cache derrière le nom de l’auteur, il vous est possible de vous référer à la présentation sur son livre La Clé d’Être en cliquant sur ce lien.

    Dans Eloge de la fausse note, Marc Vella souhaite que chacun trouve la grâce en lui, en assimilant le fait que celle-ci n’est pas réservée à un groupe d’élus. Comme il l’exprime si bien « Le génie de chacun ne peut se révéler que si l’on est convaincu de cela. Si l’on pense qu’il y a les génies et les autres, s’impose l’idée qu’il y a des gens meilleurs que d’autres. Il n’y a qu’un pas pour considérer que certains peuples sont au dessus des autres ». 

    Tous échecs, toutes frustration ou tout comportement négatif et autodestructeur envers nous-même ou les autres font partie de ce que Marc Vella appelle des fausses notes qui nous permettent de grandir. Selon lui « Grandir, c’est ne plus être manipulé par son mental et ne plus entraîner les autres dans ses propres marasmes. Lorsque notre mental nourrit et émet des pensées négatives, il est certain que l’on se ferme à la joie et à la grâce, on ne peut être que dans le manque. La fausse note est là, dans cette attitude, mais en même temps c’est elle qui nous titille jusqu’à nous faire croire que le bonheur est ailleurs. Sans aucun doute, la fausse note nous fait bouger (…) les fausses notes font partie de notre existence, plus encore, elles la justifient. Pour l’homme, cette réalité n’est pas toujours recevable. Son mental aimerait bien contrôler tout ça, mais cela lui est impossible. Voilà pourquoi la musique de la vie lui demeure le plus souvent incohérente, injuste, parfois même cruelle ». 

    Marc Vella est auteur, musicien, mais également fin philosophe « Seule une perception totale du mystère du chant de l’amour peut générer une telle joie explosive. Dans le silence de l’avant genèse, cela fait un peu fausse note, toute cette bruyante exubérance. Mais comment ne pas être en joie lorsque j’ois la musique de l’amour ? Quand j’oie la musique de l’amour, cela me met en joie et parce que je suis en joie, j’oie ce présent qui me rend présent au présent. J’ois et joie ne peuvent être l’un sans l’autre. L’un est question, l’autre est réponse. L’un raisonne, l’autre résonne. Lorsque j’ois la musique de l’amour, tout s’unit jusqu’à brûler dans un feu qui n’est que pure passion. J’ois et joie sont le catalyseur de toute naissance, que ce soit celle d’une graine, d’un embryon humain, d’une étoile… Par la loi des résonnances, j’ois et joie sont un, père-mère de toute lumière… J’ois et joie est Son nom… ». 

    Un dernier conseil de sa part « Que cela ne nous atteigne pas, osons les fausses notes, gaillardement, joyeusement. La fausse note jouée ainsi, avec de la joie, à la fois la sienne et celle des autres qui rient des risques que l’on prend, de nos libertés, répare tout, guérit l’âme, le cœur et le corps (…) accueillir ce qui est et ce qui vient est la seule attitude qui puisse nous aider à avancer dans la vie en toutes circonstances, quelles que soient les fausses notes que nous pouvons faire et subir. Quoi qu’il arrive, tout est juste… Quoi qu’il arrive, gratitude ». 

    Tout cela me donne envie de faire des fausses notes, pas vous ?

    5b4879f6c5755994ccd7adb6_eloge-fausse-note-p-500


  • Témoignage de Saskla P

    Juillet 2018 - Retour de lecture

    Un jour, je me suis inscrite à un stage de piano avec Marc Vella intitulé « Vivre en joie la musique de la vie ». Je pensais que pendant deux jours j’allais apprendre à lire une partition, mémoriser les accords et répéter des exercices afin d’en exécuter parfaitement la mélodie. J’étais loin d’imaginer ce qui m’attendait réellement. 

    Durant ce stage, j’ai découvert qu’il était possible, sans chercher la note juste mais simplement en laissant aller mes mains sur le clavier – soit en improvisant – d’être en lien avec le piano et de jouer ma propre musique intérieure. Offrir cette mélodie personnelle à moi-même d’abord et aux autres ensuite, ainsi qu’écouter celle de chacun des participants était un cadeau précieux. Pour ces moments de pure authenticité, je profite de cet article pour remercier Marc Vella de tout mon cœur.  

    Marc Vella se décrit comme un compositeur, pianiste nomade et concepteur de la Caravane amoureuse. Il est également conférencier et auteur de plusieurs ouvrages, dont la Clé d’Être. Depuis 25 ans, il parcourt le monde avec son piano à queue afin de faire résonner la musique de la vie dans les paysages les plus improbables comme la brousse malgache, les villages africains ou encore le Sahara, les bidonvilles de l’Inde et les montagnes du Pakistan. 

    Dans La Clé d’Être, parmi les (nombreux !) passages qui m’ont inspirée, je vous présente ceux-ci : 

    « J’ai la prétention de croire que les réponses que j’apporte dans ces pages peuvent être des outils précieux pour bâtir la joie (…) Pour quelles raisons ne t’accordes-tu pas plus souvent la joie d’être et de vivre ? Je ne te parle pas de la joie que tu trouves dans les fêtes, à l’alcool parfois bien trop généreux, te menant trop souvent à l’exubérance, mais de celle qui t’invite au silence. Une joie simple, tranquille, révélant ainsi toute ta profondeur. Pourquoi n’écoutes-tu pas vraiment ton cœur pour vivre toute la vérité de ton âme ? De quoi as-tu peur, de toi, des autres, des deux à la fois ? Ne sais-tu donc pas que la seule vraie aventure est de te vivre pleinement ? (…) ». 

    « Si nos ailes de géant s’appellent confiance et amour, alors notre envol ne pourra être que magnifique. Celles-ci ne nous empêcheraient plus de marcher, car pour celui qui s’envole dans la joie, il finit par l’incarner complètement, il devient envol. Et, à partir de ce moment-là, paradoxalement, plus besoin de voler : celui qui incarne l’envol en étant dans la joie, est l’être agissant par lequel tout le Ciel se manifeste ». 

    « Est-tu prêt à aller vers toi et enfin te rencontrer ? Sache qu’en faisant cela tu perdras peut-être un amour, sans doute quelques amis te fuiront-ils, tu dérangeras des proches, des voisines, mais ne sois pas inquiet, tu te trouveras une autre famille d’âmes. Pour vivre pleinement qui tu es, inévitablement, une traversée du désert t’attend où la foi en toi-même sera mise à rude épreuve. Lâche prise, sois confiant. La vie aide toujours celles et ceux qui osent aller vers leur vérité. Le plus beau cadeau que tu puisses faire au monde, c’est toi ».

    « L’accueil inconditionnel de ce que nous sommes mène à l’amour de soi. L’amour de soi n’a rien à voir avec le narcissisme ou l’égocentrisme. Notre beauté enfin reconnue, on ne la garde pas pour soi (c’est ce qui cause la perte de Narcisse), on la livre aux autres et au monde. La beauté qui ne se donne pas ne peut être belle. Son avarice la rend arrogante ». 


    Si après ces quelques passages je ne vous donne pas l’envie de vous plonger dans la lecture de ce bouquin…

    5b22c5e112496e72fc3992b9_cle-etre


  • Témoignage de Nicolas S

    Juillet 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Marc,

    Nous nous sommes croisés mardi dernier lors du séminaire de Fabentech organisé par Nadia.

    Je ne pouvais pas rester jusqu'à la fin et je voulais donc t'envoyer un message pour te remercier de ta venue.

    Effectivement, je viens du parcours classique conservatoire (j'ai arrêté le conservatoire à 18 ans en préparation de médaille) et je trouvais vraiment intéressant ton approche de la musique.

    J'espère que tes préparatifs pour ton voyage au Népal et au Tibet se passe bien.

    Amicalement,

    Nicolas 

     

     

     

     

     


  • Témoignage de Marc C

    Juillet 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Marc,

    Je suis Marc et répond à votre appel. Votre manifeste des êtres libres est venu me trouver, à l'aube d'une nuit de magie amoureuse. Je suis Ici et tout comme vous je le sens, je ne sais ni ne comprend. Je vous aime merci !
    quel bonheur que celui de l'ivresse de nos retrouvailles. 

    Hakuna Matata !!

    Marc
  • Témoignage de Linda B

    Juillet 2018 - Retour de stage

    Juste un petit mot pour vous raconter ma Grande :) aventure d'hier soir après le stage :

    Après que Christophe et Sabine m'aient déposé à la gare hier, j'avais un peu de temps, alors devinez ce que j'ai fait ? Je me suis rendue au piano de la gare bien sûr ! 

    Parmi le brouhaha, j'ai improvisé, j'étais bien. Puis un homme est venu écouter et est reparti. Puis un enfant d'environ 10 ans est arrivé et je lui ai proposé de jouer à 4 mains ! Il a accepté ma proposition tout content. Il n'avait jamais joué et c'était chouette. Il me regardait souvent pour avoir mon avis et moi je le rassurais par des "super", "ouais"... Après il m'a demandé de jouer seul au piano. Il a un peu joué, osé et je lui ai montré le rapport de quinte... ça fera peut-être son chemin... ou pas !

    Ensuite, j'ai fait la connaissance d'"Oxygène", un homme à la rue et sans toutes ses dents, qu'on appelle ainsi car il donne de l'air aux gens ! Il m'a demandé si je souhaitais entendre un poème qu'il avait écrit, destiné à La femme qu'il attendait. C'était plutôt pas mal et il a ensuite jouer la Lettre à Elise, à sa façon ! Quel bonheur de le voir si heureux. 

    Ensuite je suis partie prendre mon bus pour Bordeaux et la chauffeuse était tellement gentille et prévenante que c'en était étonnant ! Je l'ai d’ailleurs remerciée à la fin du voyage. Synchronicité ?!

     

    Comme j'ai pris des notes pendant le stage, je vous met ci-dessous quelques suggestions de lecture évoquées ce wk :

    Gitta Mallasz, Dialogues avec l'ange

    Marianne Williamson, Un retour à l'amour

    Dr Danièle Flaumenbaum, Femme désirée, femme désirante

    Bruce H.Lipton, Biologie des croyances

    Les 5 regrets des personnes en fin de vie, de Bronnie Ware

    Une Passion. Entre ciel et chair de Christiane Singer

     

    Pour finir, je vous fais partager le merveilleux texte de Marianne Williamson (cité par Marc) : 'Notre peur la plus profonde' prononcé par Nelson Mandela.

     

    bises, 

    Linda

     

    nb 1 : si quelqu'un a le mail de Gabrielle, faites lui suivre ce mail SVP

    nb 2 : Marc, tu peux citer ma belle aventure avec plaisir sur ton site pour faire la promo de ton stage :)

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

     

    "Notre peur la plus profonde

    n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

    Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

    C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

    Nous nous posons la question...
    Qui suis-je, moi, pour être brillant,
    radieux, talentueux et merveilleux ?

    En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?
    Vous êtes un enfant de Dieu.

    Vous restreindre, vivre petit,
    ne rend pas service au monde.

    L'illumination n'est pas de vous rétrécir
    pour éviter d'insécuriser les autres.

    Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.
     
    Nous sommes nés pour rendre manifeste
    la gloire de Dieu qui est en nous.

    Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
    elle est en chacun de nous,

    Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
    nous donnons inconsciemment aux autres
    la permission de faire de même.

    En nous libérant de notre propre peur,
    notre puissance libère automatiquement les autres."


  • Souvenirs et cheminements…

    Témoignage de Solène B

    Juillet 2018 - Retour de stage

    (Cet article a été écrit le 18 mai 2018, veuillez m’excuser pour la publication tardive. Mais j’en profite pour souhaiter la bienvenue à mon neveu, mon nouvel Amour, qui nous a rejoins hier dimanche 10 juin 2018 dans cette merveilleuse aventure de la Vie, et qui fait de moi la Tata la plus heureuse du monde…)

    https://mafiadelsol.wordpress.com/2018/06/11/souvenirs-et-cheminements/

     

    Ces quinze derniers jours ont été un réel écho à mon passé, à mes racines, à ce que je suis et d’où je viens. Un nettoyage à la source pour aller de l’avant. Feedback…

    A mes 18 ans, lorsque je pars de Belfort où j’ai grandi, je n’avais qu’une envie : voyager pour comprendre le monde. J’ai alors suivi un parcours d’études à Lyon en Ecole de Commerce et Développement afin de me spécialiser en gestion de projets en développement durable. J’y ai appris l’Histoire du monde, de sa géopolitique, de son économie, et tant d’autres, et surtout, que contrairement à ce que je pouvais penser, qu’il ne tournait pas rond. Je n’ai pas trouvé dans le développement durable les réponses que je cherchais pour soigner à mon échelle cette planète blessée par l’égocentrisme de l’Humanité. Je me suis donc tournée vers son maillon manquant : l’art et la culture. Mais là encore, je me suis retrouvée confrontée aux mêmes paradoxes, à ce même sentiment d’imperfections aux outils mis en place par l’Homme pour trouver des alternatives au chao planétaire engendré par cette même activité humaine.
    Lors de mon séjour au Mexique pendant près d’un an en 2012 nous avons eu le projet avec des amis de créer un lieu de fête, interculturel, dans lequel la joie serait le maître mot.
    Nos chemins entre le Mexique, la France et l’Australie se sont progressivement éloignés, mais l’idée m’est restée et a commencé à m’imprégner.
    En débutant l’élaboration théorique de ce projet en 2014 lors de ma dernière année d’études, j’ai fait la rencontre d’une femme extraordinaire qui possédait un lieu tout autant fantastique sur Lyon pour lequel j’ai eu la chance de travailler en tant que programmatrice. Cet endroit qui s’appelait l’Antre Autre, et qui a aujourd’hui malheureusement fermé ses portes, était un café culturel de tous les possibles reliés autours d’une seule variable : l’Amour.
    J’avais alors en ma possession la clé manquante à toutes mes réflexions…

    La Vie continua, j’ai terminé mes études, et laissé de côté l’envie de monter un endroit similaire. Je suis partie deux ans durant travailler dans les prisons de l’Oise en Picardie en tant que coordinatrice d’activités socioculturelles. Je faisais le lien entre près d’une quarantaine de partenaires culturels et artistiques extérieurs et le monde ultra sécurisé qu’est le milieu carcéral. J’ai apporté avec passion de la liberté dans un des endroits les plus fermés qu’il soit, jouant avec son cadre impénétrable et conciliant les relations humaines les plus divergentes.
    Cette expérience fut sans doutes les prémices de ma prise de conscience sur l’importance du partage, de la création, du contact humain, de la bienveillance, pour tous, qui que nous soyons, pour apprendre à s’aimer et à aimer en retour. Et j’ai réalisé à quel point j’avais moi-même besoin de création et de m’aimer moi-même avant d’aimer les autres.
    Je décide alors de quitter mon poste et de retrouver un travail alimentaire sur Lyon qui me laisserait le temps de me consacrer à la découverte de qui je suis. C’est à ce moment-là, en cet été 2016, que j’ouvre « Le Pianiste Nomade » de Marc Vella. Ma maman me l’avait offert une dizaine d’années auparavant, alors que j’étais une adolescente sauvage et insaisissable. Il avait depuis voyagé d’étagères en étagères, de déménagements en déménagements, sans que j’y prête plus d’attention.
    Je me reconnais aussitôt dans ces pages, dans ce récit de vie, ces valeurs et la manière de voir le monde de ce pianiste qui a fait le tour du monde avec son piano, pour apporter paix et amour entre les cultures, allant à la rencontre de l’essence même de ce qu’est l’Humanité. Je lui écris aussitôt. Avant de commencer mes études, vers l’âge de 17 ans, j’avais décidé d’arrêter le piano et la musique en plein milieu de l’année où j’allais être diplômée en formation musicale, après 10 ans d’apprentissage. Mais cet instrument faisant tout de même parti de moi j’avais réinvesti quelques mois auparavant dans un piano. J’avais l’idée en tête d’apprendre à improviser, et avoir accès à des cours inculqués par une personne possédant une telle philosophie de vie m’est apparu comme étant une évidence.
    C’est donc en janvier 2017, à la veille de ma prise de poste à temps partiel dans un magasin d’alimentation biologique et après un séjour de quelques mois dans un autre milieu fermé que sont les maisons de retraite, que je participe à un stage de deux jours avec Marc Vella intitulé « Vivre en joie la musique de la Vie ». Un stage de développement personnel sur l’improvisation, dans la musique comme dans la Vie, sur l’acceptation des fausses notes, le lâcher prise en délicatesse, le rapport à soi et aux autres, l’action et l’envol. Je m’étais toujours sentie incapable d’improviser sur un piano. Mais pendant ces deux jours, dans cet havre de paix et d’apaisement, dans cette bulle de douceur humaine, je ressens le déclic. Je m’écroule en larmes après ma première improvisation. Je suis bouleversée par la beauté de la vibration du son, par cet état de communion méditatif avec chaque note jouée, par la redécouverte de ma propre capacité à créer quelque chose de beau, en toute simplicité. Je retrouve mon innocence enjouée d’enfant, dans la joie du cœur et de l’imagination. Je me souviens alors d’une promesse que je m’étais faite, du haut de mes 10 ans, alors que je possédais une imagination débordante pour concevoir des histoires et observer la réalité différemment : « Je veux devenir adulte mais jamais je ne perdrai mon imagination, jamais je ne m’arrêterai de créer et de rêver ».

    Les premiers mois qui suivirent cette réconciliation avec mes plus intimes profondeurs et ce moi artiste furent atrocement difficiles. J’ai pris soudainement conscience de l’environnement de violence dans lequel j’étais emprise, et les six mois dont j’eus besoin pour m’en défaire ont constitué un parcours d’une agressivité énergivore et asphyxiante. Je vis à quel point je m’étais laissée de côté depuis des années, que je m’étais perdue, que je m’étais abimée, et que je me connaissais si peu. En parallèle, les belles rencontres se poursuivant, j’ai débuté un travail généalogique afin de mieux savoir d’où je viens et de connaître les raisons de mon cheminement qui fut parfois très douloureux et pesant. Fille d’immigrés italiens, je ne me suis jamais réellement intéressée à mes racines, ni même à l’Histoire de mes parents, trop occupée à vouloir m’enfuir pour créer ma propre réalité. J’ai alors débuté à parler et à poser des questions pour comprendre mes choix de vie, tout comme j’avais voulu comprendre le monde à 18 ans. C’est alors que commença une phase de libération et d’alignement total. Les pratiques du théâtre, de la danse, de la musique, de la peinture, et j’en passe, sont entrés progressivement dans mon quotidien. Toutes ces activités que j’organisais pour les autres, je me les suis offertes. J’ai de nouveau 10 ans, avec le même entrain et la même imagination, la même curiosité et attention.

    Puis janvier 2018 arrive, et après une dernière période de doutes et de montagnes russes émotionnelles, je décide de faire un pas de plus. De reprendre l’idée du projet qui ne m’a jamais quitté et de lui donner un nom, Cosa Vostra et la Mafia del Sol, et de débuter son élaboration non pas en France, mais en Italie, à l’origine.

    Et je me retrouve ici, le 6 mai 2018 à Genac, vers Angoulême, au domaine de Marc Vella pour préparer avec une quarantaine de personnes plus extraordinaires les unes que les autres, une Caravane Amoureuse dans les Himalayas. Fin juillet nous partirons pour cinq semaines autour du son du piano pour partager joie, musique et amour avec les populations indienne, népalaise et tibétaine. Un voyage du domaine du rêve et pourtant si réel qui s’annonce d’une profondeur et d’une intensité indéfinissable. Un voyage pour apprendre à donner et à recevoir, à lâcher et prise et à « marcher sur l’eau », à tolérer et à exister, à accepter l’inconnu dans toutes ses formes, à vivre en communauté et à se préserver, à créer dans la spontanéité et la pleine présence. Un voyage de sens en somme.
    J’ai beaucoup hésité à participer à cette aventure, ne me sentant pas à la hauteur, légitime, prête, du fait sûrement de ma jeune naïveté, d’une certaine fébrilité et blocages dans mes convictions, de mon tempérament particulièrement solitaire, malgré toutes les connaissances et expériences que j’ai pu accumuler ces dernières années, malgré l’alignement parfait des valeurs qu’il représente avec celles que j’aspire à défendre. Par trois fois les événements m’ont poussé dans cette direction : une liste d’attente qui ne devait pas exister, une fin d’année difficile, un avion annulé. Mais je suis heureuse d’avoir hésité, d’avoir douté, et d’aujourd’hui le reconnaître. Car au final je suis plus heureuse encore d’avoir pris cette décision et d’avoir fini par laisser la vie décider d’elle-même ce qu’il en serait, finissant par sourire aux embûches rencontrées. Et chaque pas que je fais dans mon expérience en Italie me prépare peu à peu à ce périple au sommet du monde, comme un échauffement avant une course dont je ne connais ni le déroulement, ni l’issue, entre Art et Humanité…

    Et je me retrouve ici, le 10 mai 2018, à Mattarello, dans le village familial, pour rencontrer et discuter réellement pour la première fois avec certains membres de ma famille. Je vis ces quelques jours d’une manière très émotionnelle. Je prends réellement conscience de l’importance de mes racines et je reçois de plein fouet cette impression d’entre deux, comme le sentiment d’appartenir à une famille soudée et unie, mais sans la connaître et avoir la possibilité d’en être intégralement actrice. J’ai toujours prôné dans mes discussions l’importance de la reconnaissance de la condition d’être humain, au-delà de son appartenance culturelle et territoriale. Cette nécessité de bannir les codes et les conditionnements qui nous envahissent. J’ai tenté d’évoluer dans ce sens, naviguant en fonction de mes envies et de mes rencontres, plutôt que de me cloisonner à un modèle préétablie. Mais j’avais oublié que je n’étais pas arrivée de nulle part, j’avais minimisé l’importance des liens entre les personnes d’une même famille, l’importance d’avoir connaissance des bases culturelles que nous avons en commun. Je sens comme un certain vide à combler dans mon développement personnel. Une pièce manquante dont trois mois de voyage ne suffiront pas pour la trouver.

    Et je me retrouve ici, le 14 mai 2018, à Padoue, chez une amie que je n’avais pas vu depuis 10 ans, et que j’avais rencontré lors de ma première leçon de solfège à 6 ans. Une belle re-rencontre, délicate et inspirante, qui me re-plonge dans l’univers de la musique, du théâtre, de la simplicité et de la prise de risque dans nos choix de vie. Une découverte amicale joyeuse et complice qui finit de me convaincre que tout est possible, tout est réalisable lorsque l’on agit avec passion et conviction.

    Et je me retrouve ici, le 18 mai 2018, à Naples, plus émerveillée que jamais, pour sauter dans l’inconnu, tout comme l’ont fait mes parents il y a 27 ans, de l’autre côté de la frontière. Cet article sera le dernier article contant mon évolution personnelle à travers ce voyage. Il m’appartient désormais d’utiliser tous les outils qui ont fleuris sur ma route pour agir et créer. J’ai décidé de rester en Italie à partir du mois de septembre et de poursuivre mon investigation sur ce merveilleux pays, sur les personnes qui le peuple, de me laisser la possibilité d’entrer en plus profonde connexion avec mon moi artiste, tout en restant concentrée sur cette volonté de fonder, un jour, Cosa Vostra. Ce blog prendra bientôt une autre dimension, celle de mettre en valeur les personnes qui comme moi, sont inspiratrices d’un monde nouveau, et qui, en croyant encore à leurs rêves d’enfants, le façonnent de jours en jours. Car ce sont toutes ces personnes qui à mes yeux fondent la Mafia del Sol…

    Pour en savoir plus sur la Caravane Amoureuse en Himalaya, et soutenir ce projet qui est à mes yeux est le projet plus audacieux, complet, beau, et fort de sens que je n’ai jamais vu, c’est ici : https://www.helloasso.com/associations/le-petit-chemin/collectes/la-caravane-amoureuse-en-himalaya


  • Témoignage de Pascal P

    Juillet 2018 - Retour de stage

    Quel voyage ! 
    Merci infiniment Marc & Cathy pour cette fabuleuse rencontre Humaine
    Là où l'on se souvient que que le pays du c?ur ne connaît pas de frontières 
    Là où la rencontre avec l'autre est tout autant la rencontre avec Soi
    En toute simplicité, avec justesse, avec patience, avec entrain, avec pauses, avec complicité. ..
    Évidence : le Feu de la Vie se partage à  l'Uni-Son
    Gratitude 
  • Témoignage de Samuel V

    Juillet 2018 - Retour de concert

        Samuel Vallée 29 juin, 00:40   Un des meilleurs concert de piano de Marc Vella que j'ai entendu, pas seulement pour les résonances sonores et les émotions, mais surtout pour l'homme, inspirateur, partage, générosité et simplicité. Merci Marc. Je vous invite tous à prendre part à son crowdfunding pour son projet "La caravane amoureuse en Himalaya" :https://www.helloasso.com/associations/le-petit-chemin/collectes/la-caravane-amoureuse-en-himalaya
  • Des ailes dans mon dos.

    Témoignage de Laurence R

    Juin 2018 - Retour de stage

    http://justeunepresence.over-blog.com/2018/06/mais-qui-veux-tu-de-mieux-que-toi.html


    Des ailes dans mon dos... - justeunepresence

    justeunepresence.over-blog.com

    Une éternité. Il me semble que ce temps fut éternel. Le temps de l'attente. D'une rencontre. D'un élan salvateur. D'un saut de puces à une marche sur l'eau... Du plus loin de mes souvenirs, mes plus grands pas sont le souffle d'un Autre, D 'une âme bienveillante...


  • Témoignage de Olivier P

    Juin 2018 - Retour de stage

    Un grand merci à toutes et à tous pour ces 2 jours merveilleux.

    Déjà venu en stage, il y a 2 ans, j'ai beaucoup hésité et un besoin urgent m'a pris quelques jours avant pour ne pas rater cette expérience.

    D'abord Marc, fidèle à toi même , toujours prêt à donner sans compter, à nous révéler à nous-mêmes par la musique. Pour moi, tu es un docteur comme les bluesmen que l'on allait écouter pour guérir son âme.

    Pour les autres, merci pour ce beau cadeau de nous révéler par la musique la beauté de vos pensées. Certaines parties de piano resteront gravées dans ma mémoire.

    Un grand merci encore du fond du cœur.

    Olivier.


  • Témoignage de Claude M-R

    Juin 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Très  Cher Marc

    Je reviens vers toi car j'ai besoin de te dire.

    Ton livre ¨L éloge de la fausse note¨ que j'ai lu en 3 semaines m 'a complètement transporté.

    Chaque chapitre est un régal, un bijoux une révélation et je te remercie infiniment pour cette merveille qui m'a apris a connaître un peu plus les humains.

    Je suis encore sous le choc et très touché des témoignages et expériences des personnes qui t'on  parlé en fin de séminaires ou en fin de concerts

    En particulier cette femme qui s'est éffondrée disant qu'elle n'avais pas senti autant  d'Amour depuis sa naissance, sa mère étant très rigide et froide.

     MERCI  pour l'Amour

    Du coup J"ai recommencé La Clef d'être et je vais encore découvrir des merveilles.

     Autrement, je m'exerce  au piano bien accordé par Robert,

    D'ailleurs si tu le vois  donnes lui bien le Bonjour..

    Cher Marc je te fais un gros bec  doux et tendre et passe une exellente journée.

    Avec tout mon Amour


  • Témoignage de Jean-Marie P

    Juin 2018 - Retour de stage

    J'espère que tu as fait bonne route pour le retour.

    Juste un petit mot pour te remercier de tout cet amour que tu offres et que tu partages.

    Il est des rencontres, qui parfois nous marquent au plus profond de notre être !

    Celle-ci restera gravée au plus profond de mon coeur, car elle a mis en résonance  cet océan d'amour  qui ne demande qu'à s'expanser.

    Alors MERCI d'oser être qui tu es, MERCI de témoigner du feu qui t'habites.

    Tu m'as appris ce que veut dire OSER!!!

    Reçois toute ma gratitude

    Avec toute ma tendresse pour toi, ta compagne, et tous les tiens, qui si j'ai bien compris, "englobent toute l'humanité".

    Je vous serre très fort contre mon coeur et vous dis à toujours dans l'amour.

    Jean-Marie


  • Témoignage de Michel et Michelle

    Juin 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Marc,

    Quelqu'un à qui j'avais parlé de toi, a eu envie de commander ton livre "éloge de la fausse note"... ce matin, je lui ai envoyé des photos d'hier, voici le texte d'elle reçu ce midi :

     

    Oui j'ai reçu le livre de Marc Vella hier ; je me suis fait un chapitre hier soir avant de m'endormir et j'adore son mélange très personnel entre analyse profonde qui ratisse large dans ses références et joie naturelle ; et volonté de joie ; j'oie  ! Merci de me l'avoir fait connaître ; je crois que je vais continuer à acheter ses livres !

     

    L'expérience que vous avez vécue hier avec Vella devait être "charmante", au sens "qui met sous le charme". C'est tellement décalé avec les critères actuels de la vie sociale, suractivée et creuse... ça fait du bien au monde des gens comme ça ! Encore merci de me l'avoir fait rencontrer !

     

    Voilà Marc!  Ces derniers 15 jours, j'ai lu "le pianiste nomade", et hier soir tu en as raconté quelques passages... Maintenant, je suis dans la lecture de l'éloge de la fausse note... ainsi en douceur, je vis l'apprivoisement avec petit Marco devenu Marc. Et, un jour peut-être, une lettre manuscrite t'arrivera...

     

    Avec gratitude et reconnaissance, je t'embrasse.

    Michelle

     

     


  • Témoignage de Philippe L B

    Mai 2018 - Retour de concert

    Mon fils Pierre-Emmanuel, guitariste, qui écoute fort souvent tes compositions et qui s’en inspire, est fou de joie à l’idée de partager avec toi quelques minutes de ton clavier le 13 juin à Nyon, dès 11h30. Une joie partagée par son père car la musique de Marc est toujours un cadeau offert à nos amis les anges. Lesquels ont des ailes car ils se prennent à la légère…

    Pensées fraternelles, Philippe
  • Témoignage de Marie-Blanche N

    Mai 2018 - Retour de concert

    Marie-Blanche 

    69006 Lyon

    j'étais vendredi soir à Lyon, quai Gailleton...
    J'ai beaucoup aimé ce duo sur les fausses notes de la vie et le piano!


  • Témoignage de Michèle A

    Mai 2018 - Retour de concert

    Bonjour 

     

    Je suis désolée, mais comme vous avez pu vous en rendre compte, je n’avais pas lu votre message avant d’assister à la conférence vendredi soir.

     Je profite de ce courrier pour vous demander de figurer sur votre listing (s’il existe) pour avoir les informations sur un prochain stage de Marc Vella qui aurait lieu sur Lyon. En effet, on m’a parlé de Marc Vella, il y a une quinzaine de jours uniquement. Le “hasard” a fait que j’aille chez lui à La Touche cette année en avril pour le festival du chamanisme et que je rencontre tout récemment une personne qui va partir avec La Caravane Amoureuse.

    J’ai été très intéressée par son concept de “Fausse note” ! que j’appliquerais  à tellement de choses dans la vie !! J’en riais dans ma voiture en rentrant vendredi soir !! Je me sentais un peu “fausse note”, ne connaissant pas Marc dans ce parterre d’initiés en bonne symphonie... mais fausse-note discrète ! Notre ami helvète a été une vraie fausse note, étonnante, impromptue, extravagante, et pas dans la délicatesse de Marc Vella ! Quel accueil de Marc ! Bravo !

    Marc a sans doute visité de nombreux pays mais à deux pas de chez nous, il y a la Suisse... tout en monde à découvrir !! On dirait !!

    Je vous remercie de transmettre mes amitiés à Marc en lui souhaitant un bon séjour en Suisse et surtout une belle caravane amoureuse cette été !!

    Amicalement.

    Michèle


  • Témoignage de Aurore S

    Mai 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Messieurs,

    Je vous envoie un courrier de Mme S. Aurore, détenue qui a participé à votre rencontre à Mulhouse et qui m'a demandé de vous faire suivre ce courrier. C'est la jeune femme qui avait joué du piano. 

    Les personnes détenues qui ont reçu leurs calligraphies nous font toutes part de leurs remerciements et les trouvent toujours très belles.

    Bonne journée,

    Estelle CARRAUD
    Conseillère Pénitentiaire d'Insertion et de Probation

    SPIP
    Maison d'arrêt 
    59 avenue Schuman
    68100 MULHOUSE
    Tél. : 03.89.36.34.35
    Secrétariat : 03.89.36.34.02
    Fax : 03.89.36.34.12

    20180523115338021


  • Témoignage de Michelle C

    Mai 2018 - Retour de lecture

    Bien cher Marc, 

    Je retrouve ces jours-ci un texte de Christian Bobin que j'avais relevé d'une chronique radio diffusée le dimanche matin sur RTS2 le 31.05.2015. Christian Bobin, un poète, prophète aussi, avec qui j'ai échangé au moins trois courriers. Dans ce texte, avec d'autres mots, il a le même message que toi, Marc. Sûrement que tu ne connais pas ce texte et j'ai envie de te le partager, pour une fois de plus, t'encourager à poursuivre joyeusement le message concernant "L'éloge de la fausse note". Voici les mots de Christian Bobin:

    "je crois que le meilleur de la vie n'est pas dans la perfection, ce côté lisse, glacé, qui est au bout du compte très abstrait; cette perfection qu'on veut donner à nos actions, à nos œuvres, à nos gestes. 

    Le meilleur de la vie me semble être dans l'inachevé, dans l'imparfait. Et quand on arrivera au terme de nos jours, on arrivera avec cartable d'écoliers et à l'intérieur de ce cartable avec nos cahiers tout raturés, tout couverts de tâches d'encre. 

    Je crois que rien ne peut se faire sans une sorte d'allégresse à notre inévitable et inguérissable imperfection. On peut s'améliorer, je le crois vraiment, on peut donc et on le doit; mais aussi faut-il oublier toutes chimères de perfection.

    Le paradis n'est pas la pièce propre, toute nettoyée. Le paradis c'est la pièce que je nettoie. Ce n'est pas demain, c'est aujourd'hui. C'est ce que j'essaie de faire au mieux, sachant que les ratages, les approximations sont inévitables. Et puis, il y a la singularité qui est le point d'ancrage de la vie, qui est le point d'ancrage de l'éternel dans cette vie".

    J'ai aimé ce texte de Christian Bobin qui résume bien ton livre. Christian et toi, vous êtes à chacun à un bout de l'Histoire. L'un, reclus dans sa maison près du Creusot et l'autre, nomade sur les routes du monde. Vous êtes chacun à un "extrême" pour bien nous faire comprendre que, prenant les choses par un bout ou par l'autre, on arrive à la même conclusion. 

    Marc, avec toute ma reconnaissance, perpétuel mouvement de bénédiction, tellement je reçois de toi. C'est une grâce divine, un pur bonheur. 

    A bientôt   Michel


  • Témoignage de Michel et Michelle

    Mai 2018 - Retour de lecture

    Bien cher Marc,

    Nous finissons la lecture en couple du livre La clé d'Être. Ma rencontre avec toi et ce livre me sont donnés providentiellement avec deux raisons. L'une pour confirmer un ressenti, des réflexions, des écrits et des expériences vécues qui vont toutes rejoindre ce que tu dis et écris. Et en deuxième, tu m'ouvres à l'infini des possibles quant à notre ad-venir. En ce sens-là, ton livre me fait du bien. Dans ma vie, je suis quelqu'un qui a tendance à vouloir tout maîtriser, alors obligatoirement, il y a beaucoup de limites. J'apprends avec toi à "être" dans un instant ouvert.

    J'ai aimé l'histoire d'Icare. Son histoire résume bien tout ton livre et toute ton histoire. J'ai aimé Icare et je me sens pousser des ailes pour voler, juste pour être un peu au-dessus... Au-dessus de mon corps, de mon vécu, de mon histoire, de ce que vis le monde. Juste un peu au-dessus pour avoir un peu de recul et un peu d'aisance pour ne pas trop se prendre la tête et vouloir encore et encore tout maîtriser. 

    La raison de ce mail c'est aussi ce que j'ai vu à la télévision hier soir en replay: la prédication du pasteur lors de la cérémonie du mariage princier en Angleterre. Wouhao! Tout sur la puissance et le pouvoir de l'amour. On se serait crû dans les livres de Marc Vella et aux journées des ondes positives à Nantes avec presque encore plus de zèle et de dynamique. C'était de la dynamite. 

    Bonne semaine Marc. Tu es précieux pour moi, pour nous et pour ce monde et pour notre temps.


  • Témoignage de Jean-Michel De M.

    Mai 2018 - Retour de stage

    Mille regrets d’abord d’être ainsi parti comme un voleur lundi matin. Etant réveillé tôt et prêt en même temps qu’Amélie, j’ai pris la route sans tarder pour arriver en fin de matinée à bon port, et c’est bien le cas de le dire car, entre Tour et Paris, ce fut plutôt de la navigation, voyant plus d’eau autour et devant moi que de chaussée et de bas-côtés. Et tout est bien !

    Immédiatement arrivé chez moi, j’ai chamboulé l’installation de ma salle de séjour pour y disposer mon clavier ;  je n’ai pu m’empêcher, aussitôt, de poser une quinte et broder quelques notes autour … et je me suis tout à coup senti un peu plus « droit ».

    J’étais venu à La Touche sans idée préconçue mais confiant, prêt à recevoir tout ce qui serait susceptible d’embellir mes années à venir … Et j’ai été comblé par l’immense cadeau que tu nous a fait, créant ce groupe à jamais uni dans ces souvenirs d’harmonie, d’écoute, de partage et de fusion, et ouvrant notre capacité à nous laisser librement habiter par mille émotions musicales saisies dans l’égrainement des notes à travers chacun de nous.
    Surtout, toute l’analyse comportemental qui sous-tend cette pratique musicale, va au delà des sons pour toucher l’essentiel de notre être ; autant de belles perpectives à découvrir et de cueillettes à faire sur le chemin qu’il me reste à parcourir. Que du bonheur et de la joie !

    Merci encore de tout mon coeur.
    Je vous embrasse, Cathy et toi, très très affectueusement
  • La Clé d'Être

    Témoignage de Michel et Michelle

    Mai 2018 - Retour de lecture

    Bien cher Marc,

    En couple nous lisons, dans l'émerveillement et la reconnaissance, "La clé d'Être". Nous en sommes à la page 190. C'est intense et grandiose. Nous ne pouvons pas lire beaucoup de pages à la fois. Alors, tout en douceur et délicatesse, on lit le bout qu'on peut et on laisse tout cela traverser notre être pour l'imprégner. Nous avons été à l'aise avec le grand chapitre sur le couple. Quel cadeau cette voix publique capable, dans une grande sagesse, de ne laisser personne en dehors de l'Histoire. En janvier 2018, j'écrivais à une amie: Je suis à la rechercher d'indices nous permettant de comprendre les mécanismes de nos comportements humains et donc de l'avenir de nos citées... Ton livre La clé d'Être  est la réponse à ma recherche. Durant des années j'ai été très engagé dans la foi chrétienne et à un moment donné j'ai vu les impasses et surtout la question de tous ceux et celles qui ne faisaient pas partis du "groupe". (églises, peuple de Dieu etc) La réponses des chrétiens c'étaient d'aller les chercher pour les faire entrer (en dehors de l'Eglise point de salut!!) Mais c'est une impasse. Si au départ elle n'apparaissait pas ainsi, aujourd'hui on en a les preuves. 

    Avec toi Marc, il n'y a personne en dehors de ton livre, de ta pensée, de ton message. Ils ont tous une place et je pense que c'est en cela que tu es un "prophète", parce que notre avenir est immanquablement dans le "ensemble". Merci Marc pour cette Parole de "délivrance" que tu transmet. Je pense que ces mots que j'ai lu à la fin du séminaire à Nantes, de Maurice Bellet: "Pur commencement: la genèse délivrée", résume bien ton message. Quand je suis rentré de Nantes, Michelle me dit: on a reçu un mail qui nous annonçait le décès de Maurice Bellet pendant les journées des ondes positives. Et le mail disait: "Soyons nombreux, nombreuses, celles et ceux à qui il a ouvert la Voie, à nous faire proches de celles et ceux qui attendent une parole qui justifie". Tu es vraiment cette Parole qui justifie pour ceux et celles qui attendent. Merci Marc. 

    J'ai écouté ce matin la prédication du culte à la radio. Ils étaient à Genève. La prédication était assurée par la pasteur  Marie Cénec. Le thème de la prédication était: le mensonge. Très belle prédication! Il y avait des mots pour toi. Je les relève depuis internet: "... Comme si notre société ne pouvait pas supporter la limite humaine, l'erreur humaine, l'imperfection humaine. Oui, combien il est difficile pour les êtres humains d'accepter leurs limites, leurs fragilités. 

    Alors: HEUREUX, heureux ceux qui sont capables d'assumer leur personnalité, ceux qui ont réussi à se libérer du regard de l'autre, de son jugement, ceux qui sont libres d'être qui ils sont. Oui, heureuses les personnes vraies parce qu'elles nous aident à être nous-même, à ne plus avoir besoin de nous maquiller sans cesse le coeur et l'âme..."

    Merci Marc, par ce que tu es et dis, tu nous aident à être nous-mêmes et à ne plus avoir besoin de nous maquiller sans cesse le coeur et l'âme. La force de ton message est dans ce "libre d'être qui tu es".

    Un bonjour tendre et affectueux pour ta chère épouse. 

    Je t'embrasse.  Michel


  • Témoignage de Michelle C

    Mai 2018 - Retour de conférence

    J'avais écouté silencieusement l'émission de ton interview avec Lydia Gabor. Mon ressenti avait été très fort sur un point. Et alors que j'ai été certaine de venir à Romont, en une fin de nuit, j'ai compris ma mission vers toi... que j'exprime dans la petite pièce jointe.

    Quant à hier soir, étonnement, grâce à toi et à une dame de l'assemblée, j'ai vécu en direct une scène biblique, celle de Cana (Jn 2, 3-4) : Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : "ils n'ont pas de vin" Jésus lui dit: "Que me veux-tu, femme? Mon heure n'est pas encore arrivée."

    Hier soir, tu as demandé "qu'est-ce que l'amour pour vous? Une femme a répondu ou a demandé "de la musique", et dans un premier temps, à ta manière, ta réponse était comme celle de Jésus.... Et vivant cela, grâce à ta réponse d'homme à la réflexion féminine,  je voyais Jésus à Cana, donnant véritablement une réponse d'homme à Marie. C'était un cadeau inattendu, agrémenté encore par la gentillesse de ta remarque plus tard :  "c'est vrai que je suis bavard, merci madame de m'avoir rappelé de jouer du piano". Et généreusement, tu as joué, comme à Cana Jésus a multiplié le vin, attentif à la remarque de sa mère....

    C'était beau pour moi, de vivre la découverte de ce réalisme évangélique. Merci Marc. 
    J'ai vécu cette conférence-concert dans la gratitude et dans l'esprit de l'écrit en pièce jointe. Merci. Il est bon que tu existes.

     


  • Témoignage de Michelle et Michel C

    Mai 2018 - Retour de lecture

    Bonjour Marc!

    Nous lisons à deux,

    à un rythme lent,

    tellement c'est dense...

    Nous lisons à deux,

    et ton écriture,

    fais le pont

    entre nos deux 

    cheminements...

    Merci infiniment

    pour le bien

    qui en résulte.

    Je t'embrasse

    et te berce 

    de tendresse.

    Michelle

    ps: ce matin, page 88....
  • Maison d'arrêt

    Témoignage de Estelle CARRAUD

    Avril 2018 - Retour de conférence

    "Marc est parvenu à établir un très bon relationnel avec les personnes détenues participantes et un lien de confiance très rapidement à travers le partage de son vécu douloureux, de sa vision de la vie et en racontant ses voyages autour du monde. Les échanges furent de qualité et riches en émotions sur les parcours de vie ponctués de « fausses notes », la manière de les accepter, de ne pas rester dans une posture de victime ou en colère, de les embellir et de continuer sa vie.

    En faisant des 4 mains avec des personnes détenues volontaires, n’ayant pas de connaissance préalable du piano, Marc  parvient à leur démontrer que chacun peut faire œuvre de création et de beauté."

     

    Bonne journée et à une prochaine,

    Estelle CARRAUD

    Conseillère Pénitentiaire d'Insertion et de Probation

    SPIP

    Maison d'arrêt

    59 avenue Schuman

    68100 MULHOUSE

    Tél. : 03.89.36.34.35

    Secrétariat : 03.89.36.34.02

    Fax : 03.89.36.34.12


  • Témoignage de Fernanda N

    Avril 2018 - Retour de stage

    Olá à tous.


    Me revoilà en terres lusitaines et le feu de ce que  j'ai vécu  est fulgurant. 

     

    Je partage avec vous cet extrait de Christiane Singer  qui a été entre autre  une grande impulsion  pour vous rejoindre ce weekend.

     Ma voix profonde est celle de distinguer ce qui est beau  de ce qui fait la beauté des choses   et nous l'avons savourer ces deux jours.

    Les fausses notes  nous font jouir si nous les rendons belles. Si nous les servons, alors c'est le chemin pour  ne laisser aucune trace de notre souffrance sur cette terre.

     Grâce à nous tous, nous savons qu'il faut aller chercher l'enfant blessé que nous sommes, le prendre par la main, le chérir  et le propulser dans la joie. 

     

    Quel est le grand accomplissement de la vie? je crois  comme  l'a dit ce rabin et comme Marc le fait si bien : ne laisser aucune trace de ta souffrance sur cette terre!  

      

    Je vous dis Arigatou et contrairement à ce qui se dit ne provient pas du portugais Obrigado ( malgré la ressemblance). Le premier caractère renvoie à la notion de présence et d'existence et le second signifie difficile, rare, précieux.. 

     

     Ma Gratitude Infinie pour ces moments précieux de valeur humaine.

     

    Fernanda

     


  • Témoignage de Anne B

    Avril 2018 - Retour de concert

    Cher Marc Vella,

    Un immense merci pour la grâce et l?amour partagés hier à Montanges. J?ai été profondément émue et touchée par la magnifique âme groupe que nous avons formée. ????

    J?ai pleuré en lisant « le chant des libres » tant cela a résonné en moi. Merci, merci, merci ?? pour tout ce que vous cultivez et pour qui vous êtes. 

    Belle continuation sur votre chemin avec une averse d?abondance ???

    Avec coeur, dans la lumière,
  • RTS "Entre nous soit dit" La Première

    Témoignage de Joelle B

    Avril 2018 - Retour d'émission

    Bonsoir Monsieur,

    Un grand merci pour l'heure extralumineuse que j'ai passée en vous écoutant ce soir à la radio. Un grand merci aussi pour la franchise de vos propos, j'ai été profondément touchée par vos paroles.

    De vous j'ai goûté "l'éloge de la fausse note" que m'a offert ma prof de piano lors d'un énorme moment de doute sur ma capacité à offrir ma musique. Lorsque je suis incapable d'assumer mon heure de cours pour cause de tremblements incontrôlés (argggg), elle me dit: "viens, c'est pas grave, on va faire notre MarcVella hour" et là, place à l'impro à 4 mains et c'est magique... Elle me transmet ce qu'elle a appris lors de vos stages et vous êtes le meilleur bêta bloquant qui existe!!!

    Dans l'attente ("tremblante") d'avoir la chance de participer un jour à un de vos stage, une bougie allumée à Fribourg vous accompagnera durant votre voyage en Himalaya.

    Joëlle 
  • Témoignage de Reine O

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Marc
    Grace à toi , j'ai découvert Le Sommet De La Conscience , je te remercie
    certaines personnes m'ont amené à réfléchir sur des situations même ta conférence que j'avais déjà écouté
    me permettent d'évoluer , j'ai eu 68 ans vendredi et je me dis quelle chance j'ai d'être ici et maintenant
    que le meilleur reste à venir de tout mon cœur merci à toi et toutes ces personnes , je fais de mon mieux
    pour donner de la joie autour de moi et d'être heureuse 
    Bon week-end des ondes positives , je t'embrasse aussi Cathy , à bientôt , soyez heureux
    Paix Amour Joie sur notre planète
  • Témoignage de Marie-claude C-B

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Un grand homme, humain, ami, conscient du monde qui nous entoure. Est venu faire un concert à enghien les bains il y a bien longtemps maintenant. À refaire avec grand plaisir et toujours l'hébergement à la maison. Merci pour tout ce que tu fais Marc . À bientôt
  • Témoignage de Sophie K

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Je suis très touchée Marc que tu aies conclu ta magnifique conférence... par notre improvisation au piano ....
    Quel beau moment de partage pianistique !!!
    Merci pour toutes ces prises de conscience que j’ai pu avoir grâce à nos échanges !!!!
    Merci pour ta générosité.......
  • Témoignage de Frédérique R.

    Avril 2018 - Retour de conférence

    je suis bouche bée ...en révélation , vibration , inspiration....et je n'ai pas terminé la conférence , obligée de faire une pause tellement je suis remplis de trouvailles , de trésors....Merci Marc Vella , touchée.
  • Témoignage de Géraldine P

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Merci! Une très belle découverte avec une approche nouvelle qui m'a permis d'envisager les choses sous un angle différent, par le prisme de la musique. Vous m'avez donné envie d'approfondir le sujet.
  • Témoignage de Anne E

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Geant .. particulièrement touchée car je chante et joue et je connais la hantise de la fausse note .. quelle magnifique leçon.. une leçon d amour de vie .. gratitude infinie.
  • Témoignage de Marie-Anne S

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Je viens de terminer le visionnage et je suis dans des vibrations tellement belles, tellement porteuses de sens profond, d'amour, de bienveillance. Ce sont des résonances du coeur, et je ressens une gratitude immense pour ce partage qui m'a beaucoup touché. Merci
  • Témoignage de Béné V

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Quelle sagesse, quelle clairvoyance et surtout quelle conscience! j'ai été trés touchée par sa simplicité, sa vision , et merci de nous rassurer sur la fausse note .et sur la tolérance . Bien expliqué et une mise en confiance . Il est vrai que la musique apporte beaucoup! Merci pour ce partage , ce voyage!
  • Témoignage de Nathalie P

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Wow !!!! Grande grande grande leçon pour moi ce soir ... Mille mercis Monsieur pour votre élan du coeur à dire si pleinement et de façon si lumineuse tant de belles choses.... J'ai bu et savouré votre conférence en verdure...Je m'endors sur ces paroles si positives, c'est top !! Gratitude !
  • Témoignage de Ailurus E

    Avril 2018 - Retour de conférence

    J'étais pas vraiment motivée pour regarder cette conférence au début mais après l'avoir lancée j'ai été très agreablement surprise. Cette manière de voir les choses m'a énormément plu ! Je retiens cette belle analogie que je partagerai autour de moi
  • Témoignage de Laetitia A-M

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Superbe conférence....accueillir les fausses notes...diffuser le bien être...nous sommes magnifiques...et tellement de belles choses...je partage sur fb (et partout) afin de diffuser au mieux cette vision cette bienveillance. Merc
  • Témoignage de Adèle B-B

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Très touchée par ces paroles,je retiens deux phrases qui ont touché mon cœur :
    Il n'y a rien à prouver tout est à éprouver
    Il n'y a rien à conquérir tout est à chérir.
    Merci pour des mots si simple qui ont un impact énorme dans notre façon de ressentir !
  • Témoignage de Martine G

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Quel merveilleux cadeau que cette Magistrale conférence d'une bouleversante intelligence , immense générosité , superbe illustration documentaire, des propos qui entrent en intime et profonde résonance avec mon être, ils font vibrer mon cœur de gratitude et de reconnaissance. Je suis profondément touchée par votre expression, vôtre justesse . j'en ai eu des larmes de reconnaissance comme des poches percées, comme des poches d'eau libérée d'entre les rochers qui ouvrent et lisse le passage .
    Un immense merci à vous 
  • Témoignage de Greg N

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Ca y est, il y a une chose qui a résonné en moi... Peut-être une fausse note, ou la gratitude qui en ressors. Merci pour cette vidéo conférence très vibrante !
  • Témoignage de Isabelle P

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Une révélation ! J'ai pleuré de joie, de gratitude, de libération et d'accueil de mes fausses notes ! Cette conférence a véritablement libéré quelque chose de figé à l'intérieur de moi... et mes doigts me démangent ! Moi qui avait laissé tombé le piano à l'adolescence parce que je n'y trouvais plus le plaisir ni l'émotion qu'il me procurait enfant (parce qu'il fallait "bien faire", "répéter ses gammes avant de prendre le plaisir de jouer",... ), je n'ai plus qu'une envie : retrouver un clavier. Et puis donner à mes filles la possibilité de se tromper dans la joie ! Lâcher ce perfectionnisme ! Merci merci pour cette vision de la faute qui nous agrandit ! ♥
  • Témoignage de Lodrö W

    Avril 2018 - Retour de conférence

    un personnage qui fait comprendre ce qu’était une fausse note que dis je ce que sont les différentes fausses notes. dès le premier DO je suis entre en synchronicité avec ses mots.
  • Témoignage de Jérémie M

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Époustouflé, ému... je suis complètement conquis par les idées et la voix (voie) de Marc... merci Marc
  • Témoignage de Lucefredo F

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Gratitude Infinie...de toutes les conférences de ce sommet de la conscience...c'est celle qui a vibré au plus profond de mon Âme, Marc!
    La fausse note...Ma nuit noire de l'âme celle que j'ai eu tant de difficulté à comprendre, à accueillir...tout perdre de sa vie en 10 jours a été un Stunami...puis j'ai lâché prise en accueillant et me laissant traverser...en faisant le deuil de ma famille au complet, mes amis, mon ancien travail, ma vie amoureuse, mon toit...et j'ai compris que tout ce que je vivais là était un cadeau...L'univers m'a laissé enVie après un arrêt cardiaque...Pour moi c'est clair c'est une naissance de ma nature profonde...m'accueillir et m'aimer enfin...
    Je me souviens de ma lecture du funambule du ciel...moi qui m'ouvrait à cette liberté d'aimer et d'être aimée sans appartenir à quelqu'un qui m'enfermerait mais qui me laisserait libre d'être...et aujourd'hui ton partage qui est harmonie et qui me touche si intensément...MERCI Marc ...Émue je suis ...La vie est Beauté...je m'émerveille , j'ai retrouvé la mémoire de mon âme
  • Témoignage de Frédérique R

    Avril 2018 - Retour de conférence

    Je suis bouche bée ...en révélation , vibration , inspiration , émotions....et je n'ai pas terminé la conférence , obligée de faire une pause tellement je suis remplis de trouvailles , de trésors....Merci Marc Vella , touchée.
  • Témoignage de Jean-Marie P

    Avril 2018 - Retour d'émission

    Marc

    Je viens juste de faire ta connaissance par internet.

    En fait une amie m'a donné le lien pour accéder aux vidéos du sommet de la conscience.

    Et là qu'elle surprise quand j'ai découvert tes vidéos

    J'ai été profondément touché, immensément bouleversé par ce témoignage d’amour que tu incarnes et que tu offres au monde !!!

    Et cet Amour,  je l'ai reçu en plein coeur.

    Aucun mot ne pourra jamais exprimer ce que j'ai ressenti.

    Quand j’écoute ta musique, c'est la musique de ton âme que je perçois, c'est la musique au-delà de la musique, celle qui fait vibrer les coeurs, et cette musique tu sais si bien la faire chanter elle transpire de tout ton être, elle est un baume qui caresse les âmes.

    Ta vibration raisonne au plus profond de mon être.

    Elle fait chanter la joie, l’amour, la vie au plus profond de mon coeur.

    Tu m’apprends à poser un regard d’amour et de tendresse illimité sur tout ce que j'ai cru être mes fausses notes ( je pleure en écrivant ces mots ! oui je pleure de joie et de gratitude).

    Tu me fais comprendre que la vie accueille tout sans exception, rien n’est à rejeter, tout est à aimer !!!

    Alors c'est un immense et humble merci que mon coeur t'adresse,

    Merci d'être ce que tu es, merci pour tout ce que tu donnes, pour tout ce que tu offres sur ton passage.

    Cette immense gratitude que je ressens à ton encontre, je voulais juste te la témoigner.

    Un grand Merci, un trés grand Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii,

    A toi et à ta compagne pour cet amour si pur que vous offrez au monde.

    Je vous serre contre mon coeur

    Avec toute ma tendresse

    Je remercie la vie de m'avoir fait connaitre que vous existez.

    Vous êtes une bénédiction pour ce monde.

    Jean-Marie
  • Témoignage de Laurent O

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Merci pour cette superbe conférence, je me suis inscrite au sommet de la conférence suite à votre post et j'ai été touchée tout comme après avoir lu l'éloge de la fausse note qu'un ami m'a conseillé et que du coup j'ai partagé. Merci de me permettre de voir les choses autrement. J'ai même commencé le piano après la fin du livre. Merci à vous et merci Laurent Osuna de m'avoir fait découvrir un si beau chemin.
  • La quinte intérieure

    Témoignage de Armelle C D

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Marc..il y a qqes années déjà, nous nous sommes tous réunis avec les amis a tavira au portugal...je me souvient de ton rayonnement..es tu toujours installé avec ta famille vers la Vendée? Je t embrasse armelle    


  • Témoignage de Claudette S

    Mars 2018 - Retour de conférence

    BONSOIR MARC,

    J'ai écouté ta conférence, j'en suis à peine remise tellement que tu me transportes au pays de l'humanité et de l'AMOUR, je t'ai laissé un commentaire car vraiment  tu es une belle âme soeur et je n'ai pas peur de te dire JE T AIME ! comme je voudrais le dire à toutes celles et ceux que je rencontre sans que l'on me prenne pour une illuminée et c'est pourtant ce que je souhaite devenir le plus. Car pour moi c'est ma vraie nature d'aimer, et c'est pas réserver à quelque s un, mais à chacun d'etre nous, et je souhaite déployer cette nature de plus en plus, peut être est-ce pour cela que je suis tellement émue de te voir et de t'entendre. Merci et gratitude à la vie pour cette belle rencontre. Claudette


  • Témoignage de Régis L

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Bon-Jour Marc, Cathy et enfants,

     

    Merci pour ta belle contribution au Sommet de la Conscience !!

    Grâce à toi, Etienne, bientôt 10 ans, vient de trouver sa quinte intérieure, en Ré-La.

    D'ailleurs, as-tu enregistré des morceaux en Ré sur tes CD ?...  et si oui, lesquels ?

     

    Je guette ton passage par la Forêt des Cèdres autour du 17 juin prochain.

     

    Merci d'avance pour ta réponse,

    Bon voyage dans la poésie de la Vie !


  • La quinte intérieure

    Témoignage de Clarisse R. G

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Merci pour ce concert, l'harmonie des mots, des notes résonnent tendrement en moi. J'ai pu accueillir les fausses notes et les apprécier.
    Moi qui n'aimait pas la musique dissonante, je l'aborde différemment, c'est plus fluide.
    Merci pour ce moment, c'était vraiment bon cette mélodie, réparatrice.
  • Témoignage de Moe Gs

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Merci à Marc Vella  de m'avoir fait percevoir d'une manière si belle et surtout encourageante mes fausses notes... Gratitude infinie pour la joie que son discours m'a apportée

  • Témoignage de Monique D.

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Merci Marc pour les fausses notes, que cette conférence est magnifique et raisonne en moi. Merci,Ana Sandrea pour cette belle découverte
  • Témoignage de Sidonie

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Bonjour Marc,

     

    Quel bonheur que cette conférence qui tombe à point nommé pour me "remettre une couche" de ton message.

    Une chose qui résonne particulièrement en moi, c'est ce côté universel que tu portes. Tu ne t'adresses pas seulement aux personnes ayant déjà un parcours de développement personnel, mais aussi à tout le monde, dans la rue. J'ai la conviction profonde, une sorte d'intuition que nous sommes tous dans le même bateau et qu'il est illusoire d'espérer se sauver tout seul, ou entre gens "évolués".

     

    J'ai profité de la possibilité de laisser un commentaire pour le faire en partageant l'autolouange écrite après le stage d'octobre.

     

    Je t'embrasse,

    Sidonie

     

    L'insignifiance et la futilité qui règnent en maîtres barrent l'accès au réel et à la profondeur. Aussi ai-je gagné la certitude que les catastrophes se sont là que pour nous éviter le pire.

    Et y-a-t-il pire que d'avoir traversé la vie sans houle et sans naufrage, d'être resté à la surface des choses, d'avoir dansé toute une vie au bal des ombres ?

    Christiane Singer
  • Témoignage de Patricia O

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Je viens d'écouter la conférence de Marc Vella, un ami que je vous recommande vivement de suivre. Il est artiste, comme moi, il accompagne les personnes à ne pas être conditionné par la bonne note, comme moi je le fais avec la technique en danse, on partage l'amour du voyage intérieur et extérieur et l'immense désir d'ouvrir le coeur, et les regards. Je l'aime. Belle journée à vous, Pat
  • Témoignage de Evelyne P

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Belle Harmonie de Vie ! Je ne connaissais pas ce Monsieur et ses paroles résonnent tellement en moi ! Merci à vous l'équipe du Sommet pour toutes les belles pépites que vous nous transmettez !
  • Témoignage de Clarine H

    Mars 2018 - Retour de conférence

    Emerveillée par cette conférence ! J'aime comment Marc joue avec les mots, la musique, son message
  • Témoignage de Nadège B

    Mars 2018 - Retour de stage

    Cher Marc,

     

    merci pour ton stage et le livre "la clé d'être", que je dévore et qui me donne des ailes !

    Ce matin, à la messe, le prêtre m'a donné deux osties sans même s'en rendre compte. C'est bien la première fois que ça m'arrive. J'ai partagé le fait avec mon mari qui m'a dit : "sans doute que tu en as besoin !", sous entendu, "tu as peut-être quelque chose à te reprocher". il faut dire que sur le chemin nous avons eu une discussion un peu tendue...

    Moi j'ai rétorqué : "quand on est dans l'abandon (et j'étais dans cette joie de l'abandon), on reçoit l'abondance !". Ca l'a décontenancé mais il n'a rien trouvé à redire !

    En tout cas, ce fut un très beau signe du Ciel pour moi. 

     

    Bien à toi et à Cathy

    Nadège (stage St Orens chez Françoise)
  • Témoignage de Élise K

    Mars 2018 - Retour de stage

    Témoignage après un week-end de stage  : "Vivre en joie la musique de la vie"

    Être pleine d'Amour. Un jour j’en ai perdu le sens. En voulant être avec les autres, j’ai souvent contracté mon cœur, pour ne pas déranger. Rester monotone, jouer ce qui ne dérange pas, ce qui existe déjà : Une croyance pour être avec vous. J’aime tant partager, voir sourire et danser le monde. Jouer quelques notes pour voir votre regard nostalgique, dès les premières secondes, à quoi bon ? Je ne souhaite pas plomber l’ambiance. Et pourtant! Durant ce stage j’ai beaucoup pleuré quand j’ai re-goûté à la musique de la vie. Des larmes qui me disaient : « Pourquoi ne pas ouvrir la porte de ton cœur ? » C’est tellement essentiel à ma respiration, à mon inspiration… Pleurs de joie de te retrouver et de t’accepter. J’avais tellement soif de toi... D'accord en accord, je choisis de vivre malgré toutes ces souffrances. Merci Marc et Cathy de m’avoir remis sur le chemin,
    Par ma musique, je vis.

    Elise

    Par la musique j’ai aimé j’aime et j’aimerai 

    Pourquoi se priver de la boisson ? 

    Celle du Ciel celle des hommes 

     

    Viens nous boire nous te boirons dit la vie

    Merci tellement 

    Fatigué de l’étroitesse 

    Des tièdes des endormis


  • Témoignage de françoise P

    Mars 2018 - Retour de stage

    Je ne suis pas encore adepte des catastrophes

    Mais une vie sans vagues, j’en conviens...

    Quelle tristesse !

    Étant du bord de mer 

    C’est ce que j’y aime

    Son caractère changeant

    Les surprises de chaque instant

    Le courant tombe ? Tant mieux

    Le courant remonte ? Tant mieux

    La mer est d’huile ? c’est super, je nage ! 

    La houle ? les rouleaux reviennent ? C’est super, je plonge !

    Dans la baie du mont saint Michel

    La mer y remonte parfois 

    A la vitesse d’un cheval au galop

    Nous rappelant qu’il faut devant les éléments

    Rester humble, prudent,

    C’est ainsi, la Méditerranée 

    N’est pas ma tasse de thé 

    Vive l’océan !
  • Témoignage de Sidonie

    Mars 2018 - Retour de stage

    Après le stage, dimanche, je suis rentrée sous l'orage. Ralentir, être bien présente et savourer. Il fait soleil, c'est super ; il pleut à verse, c'est super aussi ! Je ne suis pas allée jusqu'au pneu crevé...

     

    L'insignifiance et la futilité qui règnent en maîtres barrent l'accès au réel et à la profondeur. Aussi ai-je gagné la certitude que les catastrophes se sont là que pour nous éviter le pire.

    Et y-a-t-il pire que d'avoir traversé la vie sans houle et sans naufrage, d'être resté à la surface des choses, d'avoir dansé toute une vie au bal des ombres ?

    Christiane Singer
  • Témoignage de Romina H

    Février 2018 - Retour de stage

    Cher Marc,


    Ce petit mot pour te remercier pour ce weekend riche en émotions.

    En un peu plus de 24heures, tu as transformé 2 mains tremblantes en 2 doigts assurés, qui, durant une minute et demi se sont crus maître du monde.. 

    Grâce à ta sensibilité hors du commun et ta capacité à sublimer un petit rien, tu as réussi, pendant ce laps de temps, à y faire passer une énergie qui a libéré les chaînes auxquelles je m'étais attachée et dont je n'arrivais plus à me défaire..


    En espérant que ces deux doigts arriveront à s'accrocher à un relicat d'énergie du bonheur qui les a traversés; et qu'ils arriveront à repousser ces chaînes perfides qui tendent de s'insinuer dans les failles de mes tripes..


    Dans tous les cas, c'est plein d'espoir que ces deux doigts te saluent et te remercient de transmettre ton amour de la vie à des personnes qui ne le voient plus toujours... 


    Des bises
    Romina
  • Témoignage de Gabriel M

    Février 2018 - Retour de stage

    Cher Marc

    Petit retour sur ce week-end du 27/28 janvier très riche musicalement et humainement.

    J'ai voulu faire ce stage pour rencontrer "Marc Vella" le musicien mais pas que.
    La chose qui m'a le plus touché, en dehors de cet incroyable talent, est cette personnalité touchante, aimante, cette philosophie de la vie et des êtres humains.
    La présentation de la personne par Amélie ainsi que les teasers que j'ai pu voir respiraient complétement cela.

    Mes premières notes étaient emplies de panique, de stress, avec cette envie à ce moment de me cacher dans un trou de souris!
    Totalement novice avec cet instrument, je me suis posé la question de ma présence parmi vous.
    Là est venu ton discours sur ces peurs, son manque de confiance en soit, le fait d'être humain tout simplement avec ces imperfections.
    Cela a pris du sens et engendra de l?apaisement. 
    Tu nous apprends alors à ne pas craindre la fausse note, comme les faux pas dans le quotidien, à partir du moment où l'on s'en sert et l'inclue dans sa partition musicale et dans sa vie. Elles seront du coup magnifiques.

    Et là, avec des clés que tu nous apprends,il se passe un grand moment de musique avec ce quatre mains.
    A mon grand étonnement et encore une fois vierge dans l'art de jouer au piano, je me suis surpris à jouer en compagnie d'un virtuose une mélodie où je m'égarai parfois mais qui était tout à fait audible, et malgré les fausses notes même agréable à entendre.
    Un moment magique et rare,merci beaucoup pour ce privilège...

    Ce week-end a été riche en émotion, je ne suis pas prêt de l'oublier.
    Il m'a donné envie de jouer du piano, mais il m'a également réconcilié avec moi tout simplement, et ouvert les yeux et le coeur envers l'être humain et ces belles imperfections.
    J'ai appris énormément.

    Un grand merci Marc et quel bonheur d'avoir pu participer à cet épisode de ta caravane amoureuse en Charente-Maritime.

    Et maintenant que j'ai connaissance de la clé d'être je n'ai plus qu'à composer avec mes fausses notes :)

    Mes amitiés sincères et profondes.

    Gabriel
  • La Quinte intérieure

    Témoignage de Sophie K

    Février 2018 - Retour de conférence

    Je suis sur le chemin,  comme tu le dis justement dans ta conférence , je commence" à saisir le sens de ce qui me fait souffrir, et quand on le saisis
    On se libère de ce qui nous fait souffrir  «

    Alors merci , merci de m’envoyer Solène, tu es là pour m’impulser  le fait qu’il faut que j’ose toujours plus , de croire en moi toujours plus !
    Je la vois jeudi prochain et je vais d’ici là essayer de lâcher ma tête car je sais que si tu me l’envoies, c’est que notre rencontre va être belle….


    Enfin , je t’avais promis de te faire un retour sur la conférence …  De mon point de vue " TOUT EST DIT «
    en 1H15 , nous avons l’explication , le descriptif du système qui fait  ce que nous sommes aujourd’hui :
     conditionner  pour ne pas faire de vague,  nous endormir dans nos peurs, restreindre l’envol de chacun …..

    Et puis, le chemin pour s’en échapper, l’acceptation , la gratitude ……. Quelle force, quel magnifique message positif, vrai , concret !


    J’ai peu de mots pour te décrire le bien que cela me fait , si ce n’est que je n’ai pas besoin d’aller chercher plus loin , pour savoir, comment accéder
    À plus de sérénité, …. J’ai la solution !!! Le chemin va certainement être chaotique , par moment ,  mais comme tu le dis justement je vais m’autoriser  de
    Vivre mes fausses notes , » les provoquer toujours plus au piano  «  pour agrandir l’harmonie «

    Merci Marc , je me sens privilégiée de vivre ces échanges , ces moments avec toi .

    Je vous embrasse tendrement Cathy, toi et les enfants
  • Témoignage de François de G

    Février 2018 - Retour de lecture

    Je voulais te souhaiter ainsi qu'à Katy une année 2018 riche en rencontres profondes...

    La lecture de ton livre "le Pianiste Nomade" m'a donné envie de relire "Dialogue avec l'Ange" que j'avais survolé trente ans plus tôt chez ma grand mère. La lecture de ce livre m'a interpellé, parfois réconforté, parfois surpris même assez vivement (notamment sur la souffrance). A la suite j'ai lu le journal intime d'Etty Hillesum "une vie bouleversée", je me permets de t'en parler car ce que partage en profondeur cette jeune juive décédée en 1943 a une profondeur d'humanité qui ne laisse pas indemne...

     

    Comme j'ai cru comprendre que tu recevais deux cents courriels par jour, je vais m'arrêter là pour ne pas encombrer trop ton esprit ! Mais il y aurait matière à partager...

     

    Fraternellement.

     

    François


  • Retour sur le stage du 27 et 28 Janvier 2018 à St Sulpice de Royan

    Témoignage de Florent B

    Février 2018 - Retour de stage

    Je ne savais rien sur l?homme « Marc Vella ».
    Les incitations d'un entourage avisé et bienveillant, quelques recherches sur internet, un esprit d'ouverture, une vibration avec la Musique depuis bien longtemps, une émotion intense et furtive née quelques mois plus tôt lors d'un 4 mains avec mon fils sur un piano, voici en résumé ce qui m'a donné envie de cette rencontre.
    Je sais maintenant que « c'était écrit » et que ma place ne pouvait être ailleurs ce week-end là !
    Le premier contact avec Marc Vella est avant tout celui du regard.
    Ce regard intense qui vous fixe non pour vous jauger mais pour vous dire bonjour avec un respect authentique.
    Puis se met en place l'autre « Regard » tout au long du stage, son regard sur l'Homme, ses peurs, ses joies, sa grandeur, ses faiblesses, un regard chargé d?une réflexion riche d'expériences.
    Enfin, l'artiste se met au service de chacun en invitant fraternellement à la communion avec son instrument de prédilection.
    Et chose incroyable, ça marche !
    Les notes sonnent justes même quand elles peuvent paraître fausses !
    Marc nous explique qu'une fausse note dépend de ce que l'on en fait, soit elle reste fausse, soit elle devient belle et se sublime.
    Quelle leçon ! et tout cela avec une grande humilité !
    Quand vous venez de comprendre, il se lit alors dans le regard de Marc la joie d'avoir pu vous faire ressentir ce qui emplit son grand c?ur et qu'il souhaite tant partager.
    Un immense MERCI à toi Marc.
    Avec toute mon amitié sincère.
    Florent
  • Témoignage de Claudie G

    Janvier 2018 - Retour de stage

    Si ce stage avai ete plus pres j y aurais bien participe pour la Troisieme Fois. Une experience magique. Marc Vella est une personne a connaitre si votre chemin de vie le croise. ami(e) inconnus profitez de ce privilege. Il a su transformer mon analyse de ma vie : Dans la vie il n y a pas de fausses notes. ,Tout comme en musique il suffit de l accueillir avec DELICATESSE


  • Témoignage de Lila L

    Janvier 2018 - Retour de stage

    un "ouvreur de portes" ! reconnaissance vibrante pour chaque seconde de joie lors d'improvisations qui parfois jaillissent sous mes doigts! et là, à chaque fois, une souriante pensée s'envole vers toi, silencieuse, gracieuse ! On se voit cette année, lors d'une de tes venues en Provence...
  • Témoignage de Bruno R

    Janvier 2018 - Retour de stage

    Cher Marc VELLA,

    Je viens te dire un grand merci, pour ce stage du mois de Décembre 2017, dans le Jura Vaudois.
    C'est un merci aussi grand que jusqu’aux étoiles et retour
    Comme ça je suis sur qu’il n’y a rien de plus grand!

    Merci pour les clefs si simples si efficaces que tu m’as donné
    permettant de m’apprivoiser à cet immense instrument qu’est ton piano à queue.
    Que ce soit le piano qui m’est apprivoisé ou l’inverse, peu importe.

    Moi qui n’avait fait que 5 mois d’apprentissage du piano, à l’âge de 5 ans,
    il y a soixante ans, j’ai été bluffé, une fois passé le trac si fort à l’idée de jouer en public d’un instrument
    avec tant et tant de cordes, et de touches, sans parler des pédales  etc…
    Il faut dire que j’avais vite  délaissé ce début d’apprentissage académique, car le moule académique
    n’était pas fait pour moi; je m’y sentais trop l’étroit.

    En venant faire ton stage, j’étais loin d’imaginer ce que j’ai découvert en essayant mes premières notes
    sous ton regard, certes professionnel mais vraiment bienveillant et aimable:
    Ce piano, éh bien, quel étonnement pour moi, est le reflet de ma vie; plus qu’un miroir…

    Passé la surprise, n’ayant rien à perdre et tout à gagner, je me suis m’y à jouer; les deux clefs si simples que tu nous
    a donné: la tonale (sinon la quinte) d’une main, le temps du silence simple, m’a permis de ne plus regarder ni le piano,
    ni ses touches mais le paysage, puis le ciel avec ses étoiles; ainsi de l’autre main je parlai aux étoiles, tandis que la première
    se contentait de battre la tonale, m’ancrant sur terre, tout en accueillant avec bonheur  toutes les notes adressées aux étoiles

    Je sais que je n’ai jamais ressenti une aussi grande joie depuis ma tendre enfance, que d’avoir pu ainsi jouer de ton piano
    Magnifiquement accordé par Robert WOLKEN, la sonorité de chaque note était envoutante, aidant à délivrer ce message
    d’amour autant à moi, qu’aux autres participant du stage qu’à toi, qu’aux étoiles, depuis l’Atelier de Jef GIANADDA.

    Marc VELLA, tu ne te prend pas pour une star, mais tu en es une, et aujourd’hui ou nous sommes en panne de ces êtres là,
    nous avons besoin de toi.

    Je t’embrasse de toute mon affection
  • Témoignage de Alexandre

    Janvier 2018 - Retour de stage

    Bonjour à tous,
    Quelques jours après le stage je jouis encore d'une serénité qui m'accompagne dans mes journées de cours à l'école de musique, l'effet est sûrement palpable et inspirant pour mes élèves car il y a eu très peu de fausses notes cette semaine! ☺
    Merci à tous pour ces instants inoubliables, beaucoup de vos notes précieuses résonnent encore dans mon coeur.
    Merci à toi Marc, je sens se rallumer en moi l'étincelle de la confiance ainsi que l'envie d'offrir au monde et grâce au piano mes notes les plus sincères. Merci pour ton message d'amour, pour ton oeuvre et pour ta caravane amoureuse qui circule dans les artères du monde comme une potion magique!

    Musicaffectueusement ❤ Alexandre
  • Témoignage de Jean Michel

    Janvier 2018 - Retour de stage

    Je suis ravi d'avoir effectué ce stage , d' avoir rencontré autant de particularité, d' avoir ressenti autant de grâce,    que cela me fait du bien.....et cela me permet de prendre du temps pour m'ouvrir une fois de plus à l'amour et à l'enchantement, à la beauté.
    Un grand merci
    Jean Michel
  • Témoignage de Véronique

    Janvier 2018 - Retour de stage

    Depuis dimanche, nos  notes de musiques improvisées résonnent dans mon cœur et je m’accorde la vie dans l’univers de tous les possibles...
    Les fausses notes ne m’effraient plus, je sais désormais qu’il suffit de les accueillir.
    ET CELA CHANGE TOUT!
    Merci à toutes et à tous, à toi Isabelle, et à toi Marc
    Je vous embrasse
  • Témoignage de Marilyne M

    Janvier 2018 - Retour de concert

    Bonsoir Marc,
    Je te remercie pour cette belle soirée chez Jessica.
    Le musicien créateur m'a fait découvrir que la musique peut être un puissant outil d' "éveil de conscience". Tes propos ont fait absolument écho étant donné que
    depuis plus de dix sept ans je propose des stages de psychogénéalogie méthode A.Jodorowsky qui pour lui la Vie n'est pas un dû mais un don!
  • Témoignage de Claude G

    Janvier 2018 - Retour de stage

    ici claudie de la sablière, je viens r'offrir mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année que ton message d'amour, parcoure la planète. J'ai eu l'immense plaisir de faire deux stages à la sablière. quelle merveilleuse rencontre et tes paroles m'ont ouvert les yeux sur la beauté de l'être humain : partager l'amour et reconnaitre que nos fausses notes peuvent devenir très belles, j'espère que je pourrai avoir à nouveau la chance de te rencontrer si tu reviens dans le sud de la france. merci pour tout le bonheur que tu m'as offert et bonne route pour la suite.

0:00
0:00